La référence des professionnels
des communications et du design

Montréal en lumière: "Notre budget d'exploitation ressemble maintenant à celui du Festival de jazz lors de sa 11e édition"

Michelle Régnier, vice-présidente, commandites, de l'Équipe Spectra
Message télé
Cliquez ici pour voir toutes les photos

Aujourd'hui, s'ouvre la 12e édition du Festival Montréal en lumière, qui a pour thème les femmes; Michelle Régnier, vice-présidente, commandites, de l'Équipe Spectra, parle de cet événement, qui se déroule jusqu'au 27 février, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur.

En quoi consistent les trois volets de l'événement?
Nous présentons un grand volet extérieur gratuit, qui comporte toute la place sur les quais du Vieux-Port de Montréal, avec la Fête de la lumière BMO Banque de Montréal, la sphère Axa, ainsi que les DJ et l'animation. On y trouve aussi un bistrot SAQ. Le volet des plaisirs de la table SAQ, présentés par Air France, met en vedette la chef Anne-Sophie Pic, qui fera son grand repas chez Toqué!. Le volet des Arts de la scène est, pour sa part, présenté par Financière Sun Life. De plus, L'Oréal nous permet de présenter l'édition Femmes à l'honneur. Carole Bouquet et Vanessa Paradis monteront notamment sur scène. Dans le Vieux-Port, une exposition de photos présentera les portraits de grandes femmes d'ici.

Y a-t-il d'autres annonceurs associés à l'événement?
Parmi les autres, l'on trouve entre autres Les fromages d'ici, présentant la Fête des fromages d'ici. Une application mobile pour la Nuit blanche a été lancée avec la participation de Bell. Hydro-Québec présente pour sa part l'événement Nuit blanche, alors que Solotech présente l'Événement Lumières, qui mettra en vedette DJ Misstress Barbara.

Quelles sont les initiatives marketing menées cette année?

Nous avons mis en place une campagne de mix-communication marketing, qui comprend notamment une offensive majeure d'affichage et d'imprimés. L'opération comprend aussi du placement à la radio, à la télévision et dans les journaux. Un site web est également en ligne, où toutes les activités sont affichées. Notre budget d'exploitation ressemble maintenant à celui du Festival international de jazz de Montréal lors de sa 11e édition. L'événement est bien connu, mais nous continuons de faire des efforts pour simplifier la donne, car il comporte plusieurs volets et une offre très élargie. Montréal en lumière est en quelque sorte trois festivals en un.

Pourquoi avoir mis les femmes à l'honneur?
Beaucoup d'événements en lien avec les femmes ont eu lieu dans l'actualité. Nous sentions que le moment était bon. Les artistes étaient disponibles. Aussi, pour ce qui est du volet culinaire, peu de femmes sont autant reconnues que les hommes en cuisine. Alors, nous voulions souligner leur présence en cuisine. De plus, la participation de L'Oréal, déjà partenaire de l'événement, créait un beau lien avec les femmes.

Quelle est la mission du festival?
Il a été créé pour mettre de l'avant les talents d'ici, que ce soit en salle ou en cuisine. Et nous ne cannibalisons pas la programmation des autres salles, puisque nous mettons souvent de l'avant la programmation existante à Montréal. Il est aussi présenté à une période de l'année où il ne se passe pas beaucoup de choses. Nous voulions donc un événement rassembleur qui ferait sortir les gens.

Michelle Régnier est l'une des 17 spécialistes ayant participé au livre La commandite au Québec: mettre en place des stratégies efficaces et rentables, publié par les Éditions Infopresse.

comments powered by Disqus