La référence des professionnels
des communications et du design

Sylvain Lafrance: "S.E.N.S. ne ressemblera à rien de ce qu'on voit déjà"

Sylvain Lafrance, vice-président des services français de Radio-Canada

Radio-Canada vient d'annoncer le lancement d'une chaîne spécialisée dans le cadre de son nouveau plan stratégique quinquennal; Sylvain Lafrance, vice-président des services français de Radio-Canada, donne plus de détails.

Dans quel créneau sera spécialisée cette nouvelle chaîne?
S.E.N.S. portera sur la santé, l'environnement, la nature et la science, d'où l'acronyme, qui n'est qu'un nom de code pour l'instant. Nous en sommes à l'étape d'en définir le positionnement de façon plus précise. Ce sera une chaîne d'exploration de ces grands secteurs d'activité, actuellement absents du petit écran au Québec. Elle ne ressemblera à rien de ce qu'on voit déjà.

Quel public comptez-vous viser?
Nous visons tout le public intéressé et qui a une curiosité par rapport à ces sujets. Nous savons que les questions environnementales préoccupent beaucoup les groupes d'âges plus jeunes, ce qui est assez intéressant pour nous. Je pense que cela va toucher un public très large et plus jeune que notre chaîne conventionnelle, mais surtout un public curieux.

À quoi peut-on s'attendre du côté de la programmation?
Les quatre thèmes sont déjà présents à Radio-Canada, mais la programmation va comporter beaucoup d'acquisitions et de productions originales. Cela va créer un univers complètement nouveau en télévision. Même si nous allons retrouver des émissions comme "La semaine verte", "Les Docteurs" et "Découverte", ces émissions, déjà diffusées à Radio-Canada, ne vont représenter qu'une petite partie de la grille horaire.

Avez-vous déjà obtenu la licence du CRTC?
Il reste une étape à franchir, soit l'approbation. La demande a été publiée. Il n'y a eu aucune opposition. Il ne reste qu'au CRTC à donner sa réponse. Nous travaillerons ensuite sérieusement au lancement.

La chaîne va-t-elle apporter une valeur ajoutée aux annonceurs?
Certainement, parce qu'elle va présenter des contenus actuellement inédits ici. Une très forte proportion de la programmation sera présentée en haute définition. Donc, la chaîne sera un produit assez haut de gamme.

D'autres annonces ont été faites dans le cadre du plan quinquennal, particulièrement pour les régions.
Nous allons élargir la présence sept jours sur sept en matière d'information, en plus de beaucoup investir dans le numérique pour augmenter la présence des régions sur le web. Aussi, nous voulons augmenter la présence de Radio-Canada dans des secteurs autres que l'information en région, parce que c'est dans ce secteur que nous sommes le plus présents, par exemple en télévision. Alors, nous explorerons comment nous pouvons refléter les activités culturelles et sociales des régions.

comments powered by Disqus