La référence des professionnels
des communications et du design

Bastien Beauchamp: "Les prix Bees visent à identifier les bonnes pratiques de l'industrie en matière de médias sociaux"

Bastien Beauchamp

La deuxième édition des Bees est ouverte aux inscriptions depuis deux semaines; Bastien Beauchamp rappelle en quoi consiste ce concours qui récompense les communications et le marketing dans les médias sociaux.

Qu'est-ce que le concours des prix Bees?
Déployé à l'échelle internationale, il se spécialise dans la portion médias sociaux des campagnes de marketing. Ces médias provoquent un changement fondamental dans la consommation des médias, et la communauté marketing doit s'adapter à cette nouvelle réalité. Avec les prix Bees, nous voulons identifier les bonnes pratiques et récompenser les agences qui se démarquent. Il est toujours intéressant de déterminer les bons acteurs dans une industrie. Nous voulons aussi créer un dialogue pour définir un nouveau code d'éthique, parce qu'une industrie grandit aussi haut que son éthique peut la porter.

Quels sont les avantages pour une agence québécoise à soumettre des cas?
Le niveau de l'industrie publicitaire québécoise est mondialement reconnu. Nous avons aussi toujours été très forts en web. L'envergure des campagnes québécoises se compare donc avantageusement au reste du monde. Les agences québécoises qui soumettent ont une chance d'obtenir beaucoup de visibilité. Or, pour une marque, il est plus rassurant de traiter avec une agence reconnue par des pairs à l'échelle mondiale. L'an passé, deux agences montréalaises ont été en nomination, Ressac Média et Phéromone, qui a d'ailleurs remporté un prix. En tout, 21 pays avaient participé à la première édition.

Comment fonctionne le jury?
Nous l'avons sélectionné selon la représentation géographique. Nous voulions nous assurer que les gros marchés soient présents et nous désirions avoir un ou deux juges par pays. De plus, nous souhaitions une représentation équitable des agences spécialisées et de grands groupes. Le jury a une semaine pour réviser par courriel les cas en nomination. Ceux qui reviennent le plus souvent sont ensuite débattus. Un seul prix est attribué par catégorie. La remise des prix aura lieu le 3 mai prochain, à San Francisco. Les agences québécoises sont d'ailleurs les bienvenues. Sur place, il y aura entre autres des gens de Google, Twitter et Facebook. L'événement vise aussi à permettre aux professionnels de se rencontrer.

La date limite pour soumettre des cas est le 31 mars.

comments powered by Disqus