La référence des professionnels
des communications et du design

Christina Brown: "Les concours de création, c'est comme les Jeux olympiques"

Christina Brown, vice-présidente, création, de CloudRaker

Christina Brown, vice-présidente, création, de CloudRaker, a récemment été nommée coprésidente du concours des prix Marketing 2011 en compagnie de Shawn King, vice-président et chef de la création d'Extreme Group, à Halifax; Infopresse lui a posé quelques questions.

En tant que coprésidente, qu'avez-vous l'intention d'apporter à l'édition 2011?
Chaque année, c'est un des concours dont j'attends les résultats avec impatience. De nombreux projets dont nous pouvons être fiers au pays y sont couramment récompensés. Présentement, l'industrie vit une période complexe parce que l'opposition entre "vieux" et "nouveau" est assez prononcée. Shawn King et moi voulons un jury composé de personnes avec des bases traditionnelles solides, mais qui explorent aussi de nouvelles technologies et façons de faire.

Quels sont, à vos yeux, les principaux avantages des concours de création?
Ils me permettent de réellement voir le travail à son meilleur. Les concours, c'est comme les Jeux olympiques. On espère que chaque pièce gagne, un peu comme on souhaite qu'un athlète canadien gagne parce qu'il vient du même pays que nous. Bien sûr, ils ne gagnent pas tous, mais il suffit d'un Sydney Crosby pour nous enflammer. J'aime aussi l'idée que, pour quelques instants, nous posions nos carnets Moleskine et que nous prenions le temps de nous féliciter. Je fais peut-être une Pollyanna de moi en disant ça, mais j'aime voir du bon travail en provenance des agences autour de moi, ça me fait rêver grand et travailler plus fort.

Et leurs inconvénients majeurs?
Les jurys ont parfois tendance à être longs et fastidieux. Pour ma part, j'ai été chanceuse, car jusqu'à maintenant, j'ai toujours été invitée au sein de jurys dont les membres étaient des gens vraiment bien intentionnés et respectueux. Mes expériences mon toutefois appris que prendre 10 minutes de plus pour discuter ou revenir sur une pièce, même en fin de journée, quand l'intelligence collective est équivalente à celle d'un des acteurs de l'émission "Jersey Shore", ce n'est rien comparé aux efforts déployés pour sa conception.

comments powered by Disqus