La référence des professionnels
des communications et du design

Mitch Joel: "Les pièces gagnantes sont dignes de représenter le Québec à l'international"

Mitch Joel

Le jury de la 16e édition du concours Boomerang, présidé par Mitch Joel, a récompensé Tou.tv dans la catégorie Site internet, alors que, pour la deuxième année consécutive, le travail de Sid Lee pour Adidas est sorti grand gagnant dans la catégorie Marketing interactif. Le spécialiste répond aux questions d'Infopresse à ce sujet.
 
En tant que président du jury, quel message avez-vous voulu transmettre avec ce palmarès?
Le plus important était de finir chaque jour de délibérations avec le sentiment d'avoir pris la bonne décision en choisissant des pièces dignes de représenter le Québec à l'international. Nous avons relevé le défi. Il est important de savoir reconnaître qu'un travail est bon, tout en reconnaissant qu'il pourrait être encore meilleur. Le message que nous avons tenté de communiquer est qu'il y a beaucoup de réalisations interactives de qualité au Québec, mais qu'il reste du chemin à parcourir. Il n'y a aucune raison pour que le prochain Twitter ou le prochain YouTube ne viennent pas d'ici: nous ne sommes pas seulement bons à adapter des versions françaises de projets conçus à l'étranger.

Tou.tv a reçu le Grand Boomerang dans le volet Sites internet. Qu'est-ce qui a motivé ce choix?
Les décisions du jury m'ont fait constater qu'on assiste à une transformation de la manière dont on agit en ligne: consommer, commenter et partager le contenu sont des aspects qui ont beaucoup retenu notre attention cette année. Pour remporter un Grand Boomerang, il faut répondre à certains critères, tant visuellement que du point de vue de la fonctionnalité et de l'expérience qu'on fait vivre. Le jury a estimé que Tou.tv remplissait ces critères, mais qu'il se démarquait aussi des autres projets soumis, en plus d'avoir fait énormément jaser depuis son lancement.

C'est la deuxième année qu'Adidas remporte le Grand Boomerang du volet Marketing interactif. Qu'est-ce qui fait la force de la relation entre cette marque et son agence, Sid Lee?
La plupart des conversations autour du cas d'Adidas avaient pour thème notre fierté, au Québec, de voir une marque mondiale et une agence réfléchir avant tout sous un angle numérique, pour produire des résultats visuellement remarquables ou dont le concept purement interactif se démarque. Certains sont peut-être fatigués d'en entendre parler. Pas moi! Tant qu'une agence comme Sid Lee et qu'une marque comme Adidas créeront des environnements et des campagnes de marketing interactives, nous devrons en faire la célébration et les soutenir à titre d'indicatif de ce que nous pouvons réussir ici.

Le web est en constante mutation, ses barrières sont souvent floues. Les catégories et les pièces reflètent-elles les réalités de l'industrie?
Nous avons ajouté plusieurs catégories cette année, dont Médias interactifs, autres que Web et Technologie interactive, mais pour lesquelles il y a eu très peu de soumissions. Nous aurions probablement pu en ajouter plusieurs autres davantage spécifiques, mais je crois que nous ne sommes tout simplement pas rendus là. L'industrie change si rapidement! Le jury devait cette année remettre des prix dans les catégories web, mobile ou encore marketing, car elles sont encore considérées comme distinctes. Mais il s'agit désormais de vrais points de convergence. Le consommateur ne fait plus nécessairement la différence entre tous ces points de contact.

Président de Twist Image depuis 2002, Mitch Joel est également l'auteur du livre à succès Six Pixels of Separation, tiré du blogue du même nom. Il est souvent invité comme conférencier et en tant qu'expert en marketing par de nombreux médias.

comments powered by Disqus