La référence des professionnels
des communications et du design

Décès de Katharine Graham, la grande dame du Washington Post

Katharine Graham, qui a été présidente du quotidien The Washington Post pendant 20 ans, est morte mardi à l'âge de 84 ans au Centre médical régional de St-Alphonsus de Boise (Idaho). Elle était inconsciente depuis samedi après s'être blessée à la tête lors d'une chute dans une rue de Sun Valley (Idaho). Elle se trouvait dans cette localité pour participer à une conférence de hauts responsables de la presse américaine, indique une dépêche de l'Agence France-Presse reprise par Libération.

Katharine Graham bénéficiait d'une influence considérable à Washington, où elle a reçu, dans sa maison du quartier de Georgetown, la plupart des présidents américains contemporains, notamment l'actuel occupant de la Maison Blanche, George W. Bush.

Elle a pris la direction du groupe du Post à 46 ans, après la mort de son mari, Philip Graham, en 1963. De 1973 à 1991, elle a occupé le poste de présidente-directrice générale de la Washington Post Company, et présidé son comité de direction. À partir de 1991, elle a cédé progressivement ses pouvoirs à son fils Donald, devenu à son tour, en 1993, PDG et président du comité de direction.

C'est sous sa direction que, de petit journal ayant du mal à survivre, le Washington Post s'est transformé en grand quotidien connu à l'étranger, tiré chaque jour à cinq millions d'exemplaires. En 1971, le Washington Post s'était rendu célèbre pour avoir défié le gouvernement, en collaboration avec le New York Times, en publiant des "Pentagon Papers", documents secrets sur le rôle qu'ont joué les États-Unis en Indochine et au Vietnam.

Un an plus tard, Katharine Graham autorisa deux reporters du quotidien à se pencher sur une étrange incursion le 17 juin 1972 dans des bureaux du Parti démocrate au Watergate, un complexe résidentiel de Washington. Cette affaire d'espionnage politique amena le président républicain Richard Nixon (photo) à démissionner, le 8 août 1974.

Après avoir quitté la direction du groupe, Katharine Graham avait remporté le prix Pulitzer en 1998 pour son autobiographie "Personal History".

comments powered by Disqus