La référence des professionnels
des communications et du design

Alexandra Saulnier: vendre des images

Crédits: John Londoño

Infopresse propose des portraits de jeunes professionnels de l'industrie à surveiller: cette semaine, focus sur Alexandra Saulnier, 31 ans, propriétaire, agente et productrice de Rodéo Production.

À titre d'agente et de productrice, Alexandra Saulnier pratique, dans le milieu de la photographie professionnelle, un métier essentiel, mais méconnu. "C'est une profession assez effacée, dont on nous parle peu à l'école", explique-t-elle. D'ailleurs, c'est un peu par hasard qu'elle y est arrivée.

Après des études en photographie au Cégep du Vieux-Montréal, elle a ouvert en 1999 Redlight, un studio de location de photo. C'est là qu'elle a appris le métier de productrice et a abandonné définitivement toutes ses ambitions de devenir photographe. "J'ai constaté que j'étais très organisée et que j'aimais passer du temps à la préparation d'une séance", confie-t-elle. Parallèlement, elle a terminé un baccalauréat en gestion et communications à l'Université de Montréal. "Je me considère à la fois comme une artiste et une gestionnaire."

Quelques années plus tard, Alexandra Saulnier a quitté Redlight afin de devenir productrice pour le studio de photo Staub, puis acheteuse d'art pour diverses agences. Elle mettait ainsi à profit son expérience en tant que dénicheuse de talent, en plus de sa connaissance du milieu et des nouvelles tendances.

En 2005, en quête de "concret", elle a fondé sa propre boîte, Rodéo. Elle est engagée dans toutes les étapes d'une séance de photos: casting, recherche de location et de permis, découverte de marchés, rencontre de clients potentiels. "De nos jours, les photographes sont très entourés", fait-elle remarquer.

Si, à ses débuts, elle n'en représentait que deux (John Londoño et Patrice Massé), aujourd'hui, elle travaille avec deux nouveaux photographes (Leda & St-Jacques et Gabriel Jones). "Mon objectif est que l'agence reste petite et axée sur des artistes de qualité et des personnalités agréables avec lesquelles j'aime travailler. Je suis extrêmement fière de mes artistes et je les représente du mieux possible."

En plus de ce portrait, retrouvez dans l'édition d'octobre du magazine Infopresse, présentement en kiosque, un dossier sur les enjeux de la communication dans les sports, ainsi qu'un dossier sur les résultats du concours Lux 2010.

comments powered by Disqus