La référence des professionnels
des communications et du design

PMB: les magazines francophones se stabilisent

Cliquez ici pour consulter les données PMB de l'automne 2010.

PMB a livré ses deuxièmes données pour 2010, révélant une stabilité des magazines francophones, malgré des baisses, notamment chez les cinq plus lus, par rapport aux résultats dévoilés ce printemps.

Les publications féminines s'en sortent particulièrement bien, avec sept des 13 augmentations, la plus importante revenant à Moi & Cie, avec 12,6%. Châtelaine affiche, pour sa part, une hausse de 6,6%, ce qui lui permet de passer au-dessus de la barre du million pour atteindre 1 014 000 lecteurs et de prendre la quatrième position au sein des titres francophones les plus lus. Les autres gains majeurs sont ceux de Clin d'oeil (6,4%), Elle Québec (3%), Tout simplement Clodine (1,9%), Loulou (1,7%) et Ricardo (1,3%).

Les deux hausses les plus importantes reviennent à Côté Jardin (31%) et Enfants Québec (25,1%). Les autres augmentations sont attribuables à L'actualité (4,1%), Sentier Chasse-Pêche (2,5%), Le Magazine Jobboom (1,9%) et Affaires Plus (0,7%).

Parmi les diminutions, on note celle de Qu'est-ce qui mijote?, à 5,4%: le lectorat du magazine francophone le plus lu au Canada passe de 1,4 million à 1,3 million. Les deux autres publications millionnaires, Coup de pouce (-0,3%) et Touring (-0,4%), accusent également des pertes. Sélection du Reader's Digest montre une perte de 2,3%, ce qui le fait passer sous le million de lecteurs, à 990 000.

Les cinq publications francophones les plus lues au Canada sont:
1. Qu'est-ce qui mijote? (1 298 000)
2. Coup de pouce (1 225 000)
3. Touring - français et anglais (1 109 000)
4. Châtelaine (1 014 000)
5. Sélection du Reader's Digest (990 000)

Les plus importantes baisses reviennent à Cool!, Famous Québec, Femme d'aujourd'hui, Le Lundi, Les Affaires, TV 7 Jours/TV Hebdo, Décormag, qui sont toutes de 10% et plus. Les autres affichent des diminutions de moins de 9%.

Les lectorats mentionnés couvrent les lecteurs de 12 ans et plus. Le nombre de lecteurs moyen par magazine se maintient, passant de 4,22 à 4,21. Même constat pour temps moyen de lecture, passé de 47,4 minutes à 46 minutes sur un an.

À noter que PMB compile aussi les données pour Le Devoir, Métro et Voir.

comments powered by Disqus