La référence des professionnels
des communications et du design

Dominic Prévost: électron libre

Infopresse propose des portraits de jeunes professionnels de l'industrie à surveiller: cette semaine, focus sur Dominic Prévost, 27 ans, directeur artistique de Sid Lee.

L'engouement de Dominic Prévost pour les pochettes d'album de musique date de son enfance. "J'aimais leur univers coloré: les illustrations, les photos, la typographie", se souvient-il. C'est avec l'idée d'en réaliser lui-même un jour qu'il s'est dirigé vers des études en design graphique.

Encouragé par son professeur Sylvain Allard, il a ensuite élargi ses horizons en partant étudier un an à Paris. Expérience enrichissante, mais un peu douloureuse: "Les quatre premiers mois ont été très durs, je me suis fait démolir!"

De retour au Québec avec de nouvelles perspectives, il a terminé son bac à l'École de design de l'Uqam et a gagné la Bourse Paprika. Il a passé six mois dans l'entreprise, puis a enchaîné quelques piges avant de s'envoler vers l'Italie pour étudier à la Fabrica, centre de recherche en communication parrainé par Benetton.

Ensuite, il a filé vers Londres pour y réaliser son rêve d'enfant: produire des pochettes de disque. Il y a effectué entre autres des projets pour Sony et Ministry of Sound, mythique club londonien. De retour au Québec, Dominic Prévost, désireux de rester connecté sur le monde, a frappé à la porte de Sid Lee. "Pour moi, il n'y avait pas d'autre agence à Montréal aussi présente internationalement." L'attraction a été réciproque, et il a été embauché au bout de deux jours.

"La pub est un domaine très riche pour créer, dit-il. Je me lève tous les matins, avec le sourire." Il a travaillé pour des campagnes d'Ubisoft, Red Bull, Müvbox et Mutek, mais la publicité inspirée par Star Wars pour Adidas reste sa plus grande fierté: "C'est notre petit bijou, nous sommes très contents de l'avoir sortie, après un an de travail."

Ensuite? Il veut continuer à monter dans les rangs, peut-être faire de la direction de création et même enseigner à son tour. "Je courtise l'Uqam", dit-il.

En plus de ce portrait, retrouvez dans l'édition d'octobre du magazine Infopresse, présentement en kiosque, un dossier sur les enjeux de la communication dans les sports, ainsi qu'un dossier sur les résultats du concours Lux 2010.

comments powered by Disqus