La référence des professionnels
des communications et du design

L'AAPQ demande de boycotter un appel d'offres

Yanik Deschênes, président de l'Association des agences de publicité du Québec

L'Association des agences de publicité du Québec (AAPQ) demande à ses 68 agences membres de ne pas soumissionner à un récent appel d'offres publié par Recyc-Québec (RQ) et Éco Entreprises Québec (ÉEQ) pour la réalisation d'une campagne de sensibilisation pour les collectes sélectives.

"Les conditions de l'appel d'offres sont déraisonnables et irrespectueuses du travail réalisé par les agences, déclare Yanik Deschênes, président-directeur général de l'AAPQ. En plus de recommander à nos membres de ne pas soumissionner, nous demandons à RQ et à ÉEQ de suspendre immédiatement le processus. Avant de prendre position, nous avons consulté nos membres. Tous nous ont affirmé qu'ils ne répondraient pas à l'appel d'offres."

L'AAPQ soutient que celui-ci contrevient aux pratiques générales de l'industrie et au Guide des meilleures pratiques de sélection des agences de publicité, puisque les deux organisations n'auraient pas présélectionné des agences pour soumissionner. "Cela a non seulement pour effet de faire travailler inutilement un nombre déraisonnable d'agences, mais d'utiliser et de profiter de leur talent créatif sans les rémunérer", mentionne Yanik Deschênes.

De plus, dans sa grille d'évaluation, l'appel d'offres préciserait que 50% de l'évaluation reposera uniquement sur le prix.

L'AAPQ dit avoir réalisé des démarches auprès des deux organisations ces dernières semaines, afin de les inviter à revoir leur position.

comments powered by Disqus