La référence des professionnels
des communications et du design

Le USA Today se concentre sur le mobile... et supprime des postes

Le USA Today, deuxième quotidien en importance aux États-Unis, souhaite dorénavant se concentrer davantage sur les plateformes numériques; de plus, il supprimera 130 postes cet automne, soit 9% de ses 1500 employés.

Il s'agit de la plus grosse restructuration jamais réalisée par la publication depuis sa création en 1982. Elle touchera tant la direction que la salle de rédaction. Les services affectés n'ont toutefois pas été dévoilés.

Une présentation aux employés vient de révéler les plans. "Nous devons aller où se trouve l'auditoire, a dit en entrevue à Associated Press John Hillkirk, rédacteur en chef. Si les gens utilisent l'iPad comme des fous ou l'iPhone ou d'autres appareils mobiles, il faut être là avec le contenu qu'ils veulent, quand ils le veulent."

Cette nouvelle direction que prend le quotidien sera supervisée par Steve Kurtz, nommé vice-président de la distribution numérique. Il était auparavant directeur des technologies de l'information numérique de USAtoday.com.

Selon la direction, les possibilités les plus importantes pour la publication seraient dans le sport. Ce créneau deviendra d'ailleurs un "business en soi".

La direction va aussi concentrer davantage les efforts de vente avec le contenu, sans remettre en question son intégrité éditoriale.

Les revenus publicitaires ont d'ailleurs chuté depuis quatre ans. Le quotidien a vendu 580 pages publicitaires au cours de son trimestre terminé en juin, comparativement aux 1098 pages vendues au cours de la même période en 2006.

Propriété de Gannett Company, le USA Today affiche un tirage moyen de 1,83 million d'exemplaires pour la période de six mois terminée en mars. En 2007, son tirage s'élevait à 2,3 millions d'exemplaires, ce qui en faisait le premier quotidien américain.

comments powered by Disqus