La référence des professionnels
des communications et du design

BV! Média acquise par Rogers: "Nous prévoyons toucher les 17 millions de visiteurs uniques"

Gino Coutu, président, régie publicitaire et co-chef de la direction de BV! Media

Gino Coutu, président, régie publicitaire, et cochef de la direction de BV! Média, explique l'objectif et les impacts de l'acquisition de son entreprise par Rogers Media, transaction annoncée vendredi dernier pour 25 millions$.

Rogers va en effet acquérir toutes les actions ordinaires émises et en circulation pour 40¢ par action, soit une prime de 100% par rapport au cours moyen pondéré en fonction du volume des actions de BV! Média pour les 20 derniers jours à la Bourse de croissance TSX. L'opération s'effectuera par une fusion statutaire de BV! Média avec une filiale en propriété exclusive de Rogers, conformément à la Loi canadienne sur les sociétés par actions. Une assemblée extraordinaire des actionnaires se tiendra dans la deuxième moitié de septembre pour étudier l'opération, indique un communiqué. L'entreprise, qui s'appelait auparavant Branchez-vous!, avait acquis Networld Media en novembre 2008, puis avait lancé la division de ventes et de représentation BV! Média. Fin mai 2009, l'entreprise Branchez-vous! avait changé de nom pour BV! Média afin, notamment, de favoriser l'expansion du réseau publicitaire dans le Canada anglais. 

Infopresse s'est entretenu avec Gino Coutu peu après l'annonce de la transaction.

Quel est l'objectif de cette acquisition?
Nous allons être intégrés dans le groupe de Rogers et nous serons 100% complémentaires. Nous allons amener une portée au réseau de Rogers, qui, lui, avait une portée se situant autour de 3,5 à 4 millions de visiteurs uniques. À cela, nous ajoutons presque 16 millions de visiteurs uniques, en plus des technologies, comme le ciblage comportemental, mais aussi notre propre force de vente au Québec, beaucoup plus grande que la leur. Notre actif et les sites web que nous représentons sont surtout québécois, même si nous avions pris de l'ampleur au Canada anglais depuis un an. Cela vient ainsi compléter l'offre de Rogers, beaucoup plus forte au Canada anglais. Rogers a réitéré qu'il s'agit d'un premier pas dans son plan de croissance accéléré du côté numérique et qu'il y a probablement d'autres acquisitions en vue.

Comment se fera l'intégration au sein de Rogers?
Au cours des six prochaines semaines, nous allons discuter des détails de cette intégration et des possibilités quant au contenu, aux ventes, à l'intégration des forces de vente, aux réseaux et aux technologies. Il y a beaucoup de choses à accomplir mais, dans l'ensemble, Rogers voudra garder 100% des ressources et essayer de voir tout ce qu'il est réalisable, le plus rapidement possible, pour faire ressortir le meilleur des deux entreprises. Nous savons déjà que Cathy Fernandez, vice-présidente des ventes, dirigera les ventes des deux entités combinées. Dans mon cas, j'irai plutôt du côté du développement des affaires. Toute l'équipe de gestion va demeurer en place, ainsi que tous les employés.

Quel sera l'impact pour les sites indépendants?
C'est une bonne nouvelle pour les clients, qui passeront désormais par un seul et même kiosque pour acheter des marques fortes et avoir accès à une portée très grande au Canada. Nous prévoyons toucher les 17 millions de visiteurs uniques une fois les deux organisations combinées. Plus de 400 partenaires éditeurs, membres du réseau BV! Média, vont maintenant faire partie d'une plus grande famille avec près de 40 représentants au pays. C'est une bonne nouvelle pour les clients, les partenaires et les actionnaires. De plus, puisque la structure du noyau va rester en place, de la gestion jusqu'aux gens qui s'occupent des partenaires, il n'y a aucune crainte. Au contraire, nous venons de doubler la force de vente qui va pouvoir représenter leur site.

comments powered by Disqus