La référence des professionnels
des communications et du design

Éric Lapointe: on aime ou l'on n'aime pas

Éric Lapointe obtient un indice ID de 5,6 sur 10.

Après avoir présenté une série sur les chanteuses québécoises le printemps dernier, l'indice ID d'Ipsos Descarie amorce une série consacrée aux chanteurs québécois, en commençant avec Éric Lapointe.

Ce dernier obtient un indice ID de 5,6 sur 10, ce qui le place en fin de peloton parmi les quatre personnalités étudiées.

Résultats
Presque tous les Québécois (99%) connaissent Éric Lapointe. Malgré cette notoriété, sa cote de popularité n'atteint que 5,6 sur 10 de l'indice ID, le plaçant derrière les trois autres chanteurs évalués.

Fans et détracteurs
Dès ses premiers pas dans le paysage musical québécois, le chanteur originaire de Pointe-aux-Trembles s'est imposé comme un artiste avec lequel il faudrait compter. Il a franchi le million de disques vendus au Québec. Avec son style de rocker à la voix éraillée et en dépit de ses abus fort médiatisés, il touche principalement un public d'hommes et de femmes de sa génération, soit les 35-54 ans, celle qu'on a nommée "génération X".
 
Facteurs de notoriété 
Il a été boudé à ses débuts par les radios commerciales, peu habituées à son timbre de voix éraillé. Mais la popularité de ses premiers vidéoclips a changé la donne. Son dernier album, intitulé Ma peau, remonte au printemps 2008.
 
Position dans la cohorte
Éric Lapointe atteint un niveau de notoriété très élevé, pareillement à ses trois voisins de cohorte. Il s'agit de Kevin Parent, Martin Deschamps et Dan Bigras. Comme eux, il est connu de presque tous les Québécois (99%).

Par contre, ce n'est pas le cas lorsqu'on parle de sa cote de popularité. Son indice d'appréciation de 5,7 sur 10 le classe au dernier rang de la cohorte, ce qui fait souvent dire de cet artiste: "Éric Lapointe: On aime ou l'on n'aime pas."

L'indice ID, une étude réalisée exclusivement pour Infopresse, mesure la notoriété et le taux d'appréciation d'une personnalité publique.

L'étude a été réalisée du 26 mai au 1er juin 2010 par un sondage web auprès d'un échantillon représentatif de 1042 Québécois francophones de 18-74 ans issus du panel d'Ipsos.

comments powered by Disqus