La référence des professionnels
des communications et du design

Conflit dans la vente de l'actif de télévision de Canwest

Une juge de la Cour supérieure de l'Ontario a ordonné aux avocats des parties engagées dans la vente de l'actif de télévision de Canwest à Shaw Communications de retourner négocier en raison d'un conflit.

Cette volte-face s'explique par le mécontentement d'un groupe d'actionnaires de Canwest, dont fait partie Leonard Asper, ex-pdg de Canwest. Ce groupe affirme que le montant de la vente, de deux milliards$, n'est pas à la hauteur de la valeur de l'entreprise. Il demande donc un nouveau processus d'enchères de 30 jours. En cas d'impasse, les parties devront retourner devant la Cour.

Qualifiant le conflit de "ridicule", la juge Sarah Pepall a précisé qu'il s'agit d'une grosse restructuration, complexe et nationalement significative. Elle a pressé les parties de s'entendre.

Shaw avait annoncé, au début de mai, avoir acquis l'actif de télévision de Canwest. En raison d'importantes difficultés financières, cette dernière avait placé sa division de télévision sous la protection de la loi contre les faillites en octobre dernier. Toujours au début de mai, sa division des journaux, Canwest LP, a été vendue à un groupe de détenteurs d'obligations de l'entreprise, dirigé par Paul Godfrey, pdg du National Post, plus important quotidien du conglomérat.

comments powered by Disqus