La référence des professionnels
des communications et du design

Vidéotron lance illico web, sa télé sur le web

Cliquez ici pour accéder à illicoweb.tv
Robert Dépatie, président et chef de la direction de Vidéotron

Pierre Karl Péladeau, pdg de Quebecor, et Robert Dépatie, président et chef de la direction de Vidéotron, ont dévoilé hier illicoweb.tv, plateforme de télé sur le web, accessible pour les clients de Vidéotron.  

Afin de mener son projet à terme, l'entreprise a signé des partenariats avec entre autres Astral, Radio-Canada, Groupe Serdy, MétéoMédia, TFO, TV5 et Groupe TVA. "Nous voulons protéger l'écosystème de télédistribution canadien et offrir un miroir de la télé numérique", souligne Robert Dépatie.

La plateforme, qui combine écoute en direct et vidéo sur demande, permet d'accéder au contenu des chaînes auxquelles les gens sont abonnés par le service illico télé numérique. Elle permet également de programmer un enregistreur illico à distance et de modifier son forfait télé numérique.

Au total, 32 chaînes y sont proposées, en plus des 45 de Galaxie. Huit offrent l'écoute en direct: Argent, LCN, TVA, Vox, MétéoMédia, Radio-Canada, RDI et The Weather Network. "C'est une question de droits pour celles qui n'offrent pas l'écoute en direct. Elles ont obtenu des accords des ayants droits pour diffuser à la télévision, mais pas sur d'autres plateformes", indique Robert Dépatie. Les chaînes de langue française qui n'offrent que la vidéo sur demande sont Artv, Canal D, Canal Vie, Évasion, Historia, Les idées de ma maison, MusiMax, MusiquePlus, Disney Playhouse télé, Séries+, Super Écran, TFO, TV5, Vrak.tv, Yoopa, Zeste et Ztélé. 

Sept autres sont de langue anglaise, soit cinq d'Astral (Family, HBO Canada, M Pix et The Movie Network et Disney Playhouse) et deux de Corus Entertainment (YTV et Treehouse), ainsi que The Weather Network. "Nous négocions présentement avec les autres réseaux anglophones, afin de les inclure dans notre offre", explique Robert Dépatie.

Des espaces publicitaires seront disponibles. Ils devraient prendre la forme d'îlots publicitaires et de pubs en prévisionnement.  "Nous définissons encore le modèle publicitaire. Il y a déjà la publicité par l'écoute en direct. Il faut aussi savoir que chaque chaîne est responsable de son espace sur le site", précise Robert Dépatie.

Illico web s'adresse particulièrement aux jeunes et aux jeunes familles. "Ce sont eux qui ont le moins de temps pour regarder la télé. Avec illico web, ils peuvent maintenant l'emmener dans leurs déplacements. Ils n'ont plus besoin d'être chez eux dans leur salon pour voir leurs émissions."

Robert Dépatie assure qu'il n'y aura aucun impact sur la facture des abonnés. Quant à la surconsommation que peut engendrer l'écoute de la télé sur le web, il précise que les gens pourront consulter l'utilisation de leur bande passante pour savoir s'ils approchent de leur limite. "Nous voulons nous ajuster à la consommation des clients. Nous ne désirons pas en retirer de revenus. C'est toujours une surprise désagréable pour le client de voir sa facture grimper en raison d'une surconsommation." Le dirigeant souligne aussi qu'illico web n'est pas une réponse à Tou.tv, lancée par Radio-Canada en février dernier. "Cette dernière a été plus rapide à développer et à offrir un contenu différent, alors que cela fait deux ans que nous élaborons illico web."

Illico web a été créée en collaboration avec l'agence Sid Lee de même que Nurun, l'agence web de Vidéotron.

comments powered by Disqus