La référence des professionnels
des communications et du design

Michel Gagnon lance la saison de RDS: "Nous sommes axés sur l'événement et l'émotion"

Michel Gagnon, vice-président, ventes et marketing, de RDS
Cliquez ici pour voir toutes les photos

RDS a présenté hier aux agences sa prochaine saison. Michel Gagnon, vice-président, ventes et marketing, explique pourquoi la chaîne, qui mise sur ses valeurs sûres et ses propriétés sportives, a axé son lancement sur la notion de l'événement.

Pourquoi avoir concentré votre lancement sur les valeurs du sport plutôt que sur la grille horaire?
D'une part, alors que les autres chaînes doivent présenter des nouveautés, la stabilité de la grille pour une chaîne sportive constitue une bonne chose. D'autre part, cette année, nous avons observé beaucoup d'événements majeurs dans le sport. Qui pouvait prévoir que le Canadien de Montréal se rendrait aussi loin dans les séries éliminatoires? Qui pouvait deviner que les Alouettes remporteraient la coupe Grey? Qui pouvait dire que le Grand Prix reviendrait à Montréal? Et qui pouvait savoir que Joannie Rochette livrerait une telle performance lors des Jeux olympiques après ce qu'elle avait vécu? RDS est tributaire de l'événement, car 99,6% de notre écoute est en direct. Il y a une connectivité émotive entre les téléspectateurs et l'événement. La nouveauté n'existe pas déjà, elle se crée elle-même pendant l'année. Notre message lancé aux agences, "Tout est possible", était d'ailleurs décliné sur des affiches relatant des événements sportifs marquants de l'année. La même ligne était aussi inscrite dans la langue d'origine des athlètes en vedette.

Comment se traduit cette stabilité dans votre grille?
D'abord, toutes nos propriétés sportives sont sécurisées à long terme. On parle entre autres de la Ligue canadienne de football, la Ligue nationale de football, les courses de Nascar, la Ligue nationale de hockey, le golf et le tennis, incluant tous les tournois du Grand Chelem. Plus spécifiquement, nous nous attendons à un retour en force du hockey et du football canadien à l'automne. Lorsqu'une saison se termine sur une note très forte, la reprise est aussi très forte l'année suivante. Deuxièmement, plusieurs valeurs sûres reviennent à l'antenne, dont Sports 30. Et L'antichambre devient le seul talk-show sportif de fin de soirée au Québec.

Par contre, il n'y aura pas de Jeux olympiques au Canada l'année prochaine. Comment envisagez-vous vos cotes d'écoute?
Nous voyons cela comme un retour à la normale. Les Olympiques au Canada étaient un événement exceptionnel.

Avez-vous d'autres projets du côté multiplateforme?
Notre programmation web va aussi très bien. Nous allons continuer de développer RDS sur les plateformes. Même chose du côté de RIS en mobile, maintenant un créneau clair et performant.

comments powered by Disqus