La référence des professionnels
des communications et du design

Nouvelle image pour la famille Astral

Cliquez ici pour voir toutes les photos
Cliquez ici pour voir la vidéo

En plus de concevoir le nouveau logo d'Astral, récemment dévoilé, l'agence torontoise Juniper Park était responsable de la stratégie liée à la gestion de la marque, du design et de la publicité.

Déployé dans tous les services de l'organisation, ce branding sera appliqué à ses chaînes de télévision spécialisées et payantes, la radio, l'affichage et les médias numériques. Les activités de l'entreprise seront dorénavant exploitées sous le nom d'Astral, mais la dénomination sociale officielle restera Astral Media.

"Nous avons grandi plus vite que le logo, mentionne Alain Bergeron, vice-président, communications corporatives, et chef de la direction marketing. La raison principale est de communiquer, à tous nos publics cibles, ce que nous sommes devenus et où nous allons avec cette identité. Elle se veut beaucoup plus chaleureuse, moderne, approchable et abordable. Le logo symbolise toutes les unités d'affaires et tous les employés d'Astral qui travaillent ensemble, dans une seule structure cohérente."

Juniper a aussi effectué de la recherche et évalué la marque Astral. Cette nouvelle image sera déclinée sur les différentes plateformes d'Astral, notamment en affichage extérieur. Un message télé a également été conçu à l'interne, alors qu'un volet radio est prévu pour le grand public. L'adaptation française a été effectuée par l'agence torontoise Headspace Marketing. Pour les annonceurs, des campagnes web et dans les imprimés sont présentement déployées.

Un concours destiné aux employés des agences a également été mis sur pied. En s'inscrivant sur le site Cequevousaimez.ca, ils peuvent remporter une campagne canadienne dans les médias d'Astral pour promouvoir une cause de leur choix. "Cela fait partie de notre offensive auprès des agences, et nous sommes contents de mettre nos plateformes au service des personnes avec lesquelles nous travaillons", souligne Alain Bergeron.

comments powered by Disqus