La référence des professionnels
des communications et du design

La direction générale des revenus de Radio-Canada, un an après: "Il n'y a pas de petits profits"

Sylvain Lafrance, vice-président principal des services français de Radio-Canada
Robert Trempe, directeur général principal, groupe revenus, de Radio-Canada
Organigramme du groupe revenus de Radio-Canada (cliquez pour agrandir)

Après un an dans la fonction nouvellement créée de directeur général principal, groupe revenus, de Radio-Canada, Robert Trempe fait le point, en compagnie du vice-président principal Sylvain Lafrance, sur la nouvelle stratégie de revenus mise sur pied par la société d'État.

"Étant donné à la fois le contexte économique, les transformations que vit la télévision généraliste et la stagnation du financement public depuis quelques années, il fallait revoir le modèle économique du diffuseur public, expliquait Sylvain Lafrance lors d'une rencontre d'information tenue en début de semaine. Nous devions diminuer notre dépendance à la seule publicité, pour ne pas devoir devenir une télévision plus commerciale." Robert Trempe a donc été nommé, il y a un an, directeur général principal, groupe revenus. Dans ce nouveau poste, il a sous sa responsabilité la direction générale des ventes et du marketing (assumée par Jean Mongeau), mais il assure aussi le développement de diverses sources de revenus potentiels, qui n'avaient pas forcément été exploitées jusqu'ici, par exemple la vente d'archives et de différents contenus, et la location de diverses ressources matérielles (décors, studios, installations techniques, etc.). Robert Trempe a notamment été directeur général des ventes et du marketing de Radio-Canada, puis a oeuvré chez TVA et Astral.

En fait, la stratégie de ce que Radio-Canada appelle les "revenus autogénérés" repose sur diverses sources: vente de publicité, à la télévision de Radio-Canada, à RDI, sur Radio-canada.ca et Tou.tv, le service de webdiffusion lancé en janvier dernier; distribution de contenu numérique et autres productions, sur divers portails web et auprès de diffuseurs non concurrents, incluant la vidéo sur demande; commercialisation des archives audio et vidéo auprès de producteurs et diffuseurs ici et à l'étranger; location des installations et des services de production audiovisuelle, incluant studios, fabrication de décors, location de costumes, salles de montage et autres services de postproduction de Radio-Canada à Montréal. "Il n'y a pas de petits profits, chaque dollar de revenus compte", résume Sylvain Lafrance.

Un an après la mise en place de la nouvelle direction générale des revenus, Radio-Canada souligne que ses revenus autogénérés ont augmenté de 7% pour l'exercice financier 2009-2010, par rapport à 2008-2009. Sans détailler de quelles sources cette croissance est venue en particulier, on souligne le potentiel de la commercialisation des contenus, qu'il s'agisse de diffuseurs étrangers pour des formats d'émissions ou de productions telles que des documentaires ou des contenus numériques. Radio-Canada a d'ailleurs conclu, en avril, une entente avec l'Office national du film, afin d'offrir plus de 2000 documents d'archives en ligne pour les spécialistes des images d'archives. Un accord a aussi été établi avec Framepool.com, un site international fondé et dirigé par des réalisateurs, pour proposer aux professionnels du cinéma, de la télévision et de la publicité des images en haute définition recueillies par le Service de l'information. "On croit aussi aux possibilités de la mobilité, et nous allons lancer des applications dans les prochains mois", ajoute Robert Trempe.

Il a été également question, lors de la rencontre, de la question récurrente du financement de Radio-Canada et du dossier des redevances, auxquelles, en vertu d'une récente décision du CRTC, Radio-Canada n'a toujours pas accès. "On a perdu une bataille, mais pas la guerre", estime Sylvain Lafrance.

Pour en savoir plus, consultez le texte Radio-Canada compte davantage sur elle-même, dans Le Devoir, et l'article La course aux nouveaux revenus pour Radio-Canada, dans La Presse.

La magazine Infopresse publiera, dans son numéro de juillet-août, un dossier spécial sur la télévision, avec notamment des entrevues de dirigeants de la télévision: Sylvain Lafrance, Pierre Dion de TVAMaxime Rémillard de V et Pierre Roy d'Astral.

comments powered by Disqus