La référence des professionnels
des communications et du design

Bruno Guglielminetti quitte Radio-Canada pour National

Bruno Guglielminetti

Après 23 ans de services, Bruno Guglielminetti quittera en juin Radio-Canada pour devenir directeur de la communication numérique de National.

En plus de diriger l'équipe numérique de Montréal, le journaliste et spécialiste web fera partie de l'équipe de "leadership numérique" de la firme dans tout le réseau. "Bruno est depuis plus de 15 ans spécialiste de la convergence des médias traditionnels et des nouvelles technologies. Il apportera à nos clients une expertise de haut niveau qui leur permettra de se démarquer de leurs concurrents et d'atteindre leurs objectifs d'affaires", explique Serge Paquette, associé directeur de National à Montréal. "Mon défi consiste à aider National à faire connaître son expertise en communication numérique au même titre que son leadership en matière de communication traditionnelle", ajoute Bruno Guglielminetti.

C'est à lui qu'on doit la première émission francophone disponible sur le web en Real Audio, la création du premier magazine consacré à internet produit par un média traditionnel ainsi que la première couverture de soirée électorale ou référendaire sur internet au Canada. Parallèlement à ses activités de réalisateur et de chroniqueur à Radio-Canada, notamment l'émission Christiane Charette, et à RDI, Bruno Guglielminetti a écrit dans La Presse, de 1996 à 2003, et depuis 2005 dans Le Devoir. Il est également l'auteur du best-seller "Les 1000 meilleurs sites en français de la planète" (publiée chaque année de 1996 à 2003) et de "L'Agenda de l'internaute" aux éditions Logique. Parmi les distinctions remportées, en 2003, il gagnait le Prix du communicateur de l'année, décerné par l'Association internationale des professionnels de la communication. En 2004, l'OQLF lui attribuait le Mérite de la langue française dans les nouvelles technologies et, en mai 2009, il recevait le prix d'Excellence nationale dans le journalisme scientifique et technique de l'alliance Canadian Advanced Technology.

comments powered by Disqus