La référence des professionnels
des communications et du design

Transaction Cogeco-Corus: suite et réactions

Mario Cecchini, vice-président de Corus Québec
Richard Lachance, vice-président, radio, de Cogeco et directeur général du 105,7 et du réseau Rythme FM
Alain Tardy, vice-président, stratégie média, de Marketel, et président du Conseil des directeurs médias du Québec

L'achat des stations de Corus Québec par Cogeco, annoncée vendredi, ne changera pas radicalement le paysage radiophonique au Québec, tant selon les directeurs médias que les parties concernées.

Cogeco, qui détient déjà le réseau Rythme FM et le FM 93 à Québec, a annoncé vendredi avoir acquis les stations de radio de Corus Québec, pour environ 80 millions$.

"Nous voulons agrandir et améliorer notre offre au Québec, explique Richard Lachance, vice-président, radio, de Cogeco. Cette acquisition nous permettra d'offrir plusieurs stations complémentaires." De son côté, Mario Cecchini, vice-président de Corus Québec, ajoute que l'entente "va permettre aux employés de Corus Québec de s'épanouir chez Cogeco", soulignant qu'il n'est pas question de mises à pied pour l'instant. Il explique la décision de Corus Entertainment comme un choix stratégique. "Ils ont de gros défis à relever du côté de la télévision spécialisée et ont des occasions plus importantes dans l'Ouest canadien." C'est d'ailleurs ce qu'a déclaré aux médias John Cassaday, président et chef de la direction de Corus. "Corus a pris la décision stratégique de se départir de ses stations de radio de Corus Québec et de se concentrer sur les marques de sa division télévision et sur ses stations de radio de l'Ontario et de l'ouest du pays", indiquait-il.

Cogeco détiendra désormais, à Montréal, les stations Rythme FM, CKOI, 98,5 FM, CKAC Sports (dont sa licence numérique) de même que la station anglophone The Q (Q92). Ailleurs au Québec, les stations Souvenirs Garantis de Gatineau, Québec, Sherbrooke et Trois-Rivières, CIME 103,9 FM de Saint-Jérôme, ainsi que les stations CKOI de Québec et Sherbrooke, appartiendront désormais à Cogeco, en plus de Rythme FM à Québec, Trois-Rivières, Sherbrooke, de même que le FM 93,3 à Québec. À noter que l'entente ne comprend pas la station Souvenirs Garantis de Saguenay, dont Corus a récemment annoncé la mise en vente. "Corus avait entamé des démarches pour la vendre avant la conclusion de notre entente", explique Richard Lachance.

Du côté des directeurs médias, la transaction n'est pas vue non plus comme un bouleversement majeur. "La nouvelle est étonnante parce qu'il n'y avait absolument aucune rumeur de transaction, dit Alain Tardy, vice-président, stratégie média, de Marketel, et président du Conseil des directeurs médias du Québec (CDMQ). Rien ne laissait prévoir que Corus voulait se départir de ses stations au Québec. En même temps, c'est naturel que ce soit avec Cogeco qu'une transaction se produisent. Ils sont déjà partenaires quant aux équipes de ventes, dans Groupe Force Radio." Sylvie Charland, directrice média de BCP et membre du conseil d'administration du CDMQ, abonde dans le même sens. "Pour les annonceurs et les auditeurs, je ne vois pas de changements majeurs à la suite de cette acquisition, du moins à court terme. Les équipes de ventes nationales de Cogeco et Corus étaient déjà réunies sous Groupe Force Radio depuis deux ans. Il faut voir ce que Cogeco fera avec le réseau. Il doit bien sûr y avoir des économies en bout de piste, mais je ne prévois pas de gros changements à l'horizon." Alain Tardy ne voit pas non plus un problème quant à la concentration de la propriété. "Les stations passent d'un grand joueur à un autre, dit-il. D'ailleurs, au Québec, face à Astral, qui est tellement important, cela va même rééquilibrer le marché."

L'entente reste toutefois à être approuvée par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), de même que par le Bureau de la concurrence. "Étant donné l'existence de Groupe Force Radio, il n'y aura sans doute pas de problème avec le Bureau de la concurrence, prévoit Alain Tardy. Il faudra par contre voir si le CRTC permettra à Cogeco de tout garder..." Pour l'instant, en radio, la limite fixée par le CRTC est de trois stations (maximum de deux sur la même bande) dans une langue identiques pour les marchés comptant moins de huit stations commerciales, et à quatre stations (maximum de deux sur la même bande) dans une langue identiques pour les marchés comptant huit stations commerciales ou plus.

"Nous voulons déposer notre plan stratégique au CRTC d'ici 45 jours", précise pour sa part Richard Lachance. S'il entérine la transaction, celle-ci devrait être conclue d'ici la fin de l'année.

Corus demeurera propriétaire des stations et continuera de les exploiter jusqu'à la conclusion de la transaction.

Rappelons que Corus a fermé ses stations Info 690 et AM940 en février dernier.

Cogeco a obtenu un nouveau financement bancaire de banques canadiennes qui s'élève à 100 millions$. Une partie de ce montant servira à l'acquisition des stations de Corus Québec.

comments powered by Disqus