La référence des professionnels
des communications et du design

Marie-Josée Croze: loin des yeux, loin du coeur

Marie-Josée Croze obtient un indice ID de 4,3 sur 10.

L'indice ID d'Ipsos Descarie termine sa série sur les actrices québécoises, avec Marie-Josée Croze.

Elle obtient un indice ID de 4,3 sur 10, ce qui la place en dernière position des quatre personnalités étudiées.

Résultats
Marie-Josée Croze est connue de 70% des Québécois. Sa notoriété est bien moins importante auprès des 18-24 ans, mais aussi auprès des anglophones, ce qui diminue également sa popularité dans la région de Montréal. Par ailleurs, elle obtient un score d'appréciation de 6,1 sur 10.

Fans et détracteurs
L'appréciation de Marie-Josée Croze varie peu en fonction du profil sociodémographique des personnes interrogées. Notons toutefois que celle-ci est plus élevée auprès des hommes et des 45 ans et plus.

Facteurs de notoriété
Marie-Josée Croze est née le 23 février 1970 à Montréal. Après des études en arts plastiques au Cégep du Vieux-Montréal, elle s'est lancée dans une carrière d'actrice. En 1993, elle a joué dans le film La Florida, de Georges Mihalka. Elle a enchaîné des rôles au cinéma et à la télévision, mais c'est en 2000 qu'elle a gagné une renommée internationale, en étant Bibiane Champagne dans le film Maelström, de Denis Villeneuve. Au Québec, elle a reçu plusieurs récompenses pour son interprétation, mais aussi au Festival international du film de Vancouver et à celui de Mons. En 2003, elle a gagné le prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes pour sa prestation dans Les invasions barbares, de Denys Arcand. Elle a alors décidé de continuer sa carrière en France. Elle y a tourné dans plusieurs films dont Ne le dis à personne, Le Scaphandre et le papillon, Deux jours à tuer et Je l'aimais.

Position dans la cohorte
Parmi les quatre actrices étudiées, Marie-Josée Croze se classe en dernière position derrière Karine Vanasse, Anne-Marie Cadieux et Julie Le Breton. Elle obtient le troisième taux de notoriété, mais le dernier score d'appréciation. Son succès international n'a pas compensé le désamour de certains Québécois à son égard.

L'indice ID, une étude réalisée exclusivement pour Infopresse, mesure la notoriété et le taux d'appréciation d'une personnalité publique.

Retrouvez cette série sur les comédiennes québécoises dans le numéro de juillet-août du magazine Infopresse.

L'étude a été réalisée du 15 au 21 janvier 2010 par un sondage web auprès d'un échantillon représentatif de 1267 Québécois de 18-74 ans issus du panel d'Ipsos.

comments powered by Disqus