La référence des professionnels
des communications et du design

L'agence Tuxedo: luxe et philantropie

Dominic Tremblay
Cliquez ici pour voir toutes les photos

Infopresse s'entretient avec Dominic Tremblay, président de la nouvelle agence Tuxedo, spécialisée dans le luxe, mais aussi le marketing de la philanthropie. Outre Dominique Tremblay, ex-directeur du marketing des divisions produits de luxe et produits professionnels de L'Oréal, la "boutique marketing" compte dans son équipe Simon Tooley, ancien vice-président de Michael KorsLudwig Ciupka, directeur artistique et photographe de mode, et Laurent Guez, ex-président de Guez Communication & Design.

Tuxedo se définit comme une petite agence qui se concentre sur la marque et ses expériences. "Nous visons à transmettre l'esprit des marques au moyen de différents univers, comme la photo, la création, l'événementiel et le virtuel, ainsi que les espaces plus permanents, comme les textures, les boutiques ou les comptoirs", explique Dominic Tremblay. Tuxedo compte parmi ses clients le restaurant Accords, copropriété de Guy A. Lepage et de Chantal Fontaine, la Fondation Farha, Armani ainsi que Philippe Dubuc. "De par l'expérience des différents associés, il était tout à fait normal de nous diriger vers le secteur de la mode", ajoute le président. 

Y a-t-il un marché suffisamment important pour la pub et le marketing de la mode au Québec?
C'est vrai que le marché est petit et que le nombre de joueurs ainsi que le bassin de population sont restreints. Mais justement, l'environnement de la marque doit être très rigoureux, alors que l'utilisation du marketing et le développement de stratégies doivent être très justes et précis. C'est un défi que nous trouvons très stimulant.

Quelle est votre offre en matière de conseil en responsabilité sociale et en philanthropie?
Comme Simon et moi sommes engagés dans différentes causes, aider les organisations sans but lucratif correspond à l'une de nos valeurs d'affaires. Notre objectif est de fournir une approche plus stratégique aux entreprises voulant s'engager socialement, de façon à optimiser la notoriété de leur marque. Un peu comme elles le font dans les autres aspects de leurs affaires. Également, nous essayons d'ajouter une valeur sociale à nos projets, qu'il s'agisse d'un différent type de papier, d'une méthode d'impression ou d'un modèle de fonctionnement.

Luxe et philanthropie, n'est-ce pas un étrange mariage?
Je crois que c'est quelque chose que nous allons voir de plus en plus. Les entreprises veulent contribuer à rendre le monde meilleur. En plus d'être inspirées, elles veulent inspirer la collectivité à faire sa part.

comments powered by Disqus