La référence des professionnels
des communications et du design

Julie Le Breton: une notoriété à affirmer

Julie Le Breton obtient un indice ID de 4,5 sur 10.

L'indice ID d'Ipsos Descarie poursuit sa série sur les actrices québécoises, avec cette semaine Julie Le Breton.

Elle obtient un indice ID de 4,5 sur 10, ce qui la place en troisième position des quatre personnalités étudiées.

Résultats
Julie Le Breton est connue de 64% des Québécois. Sa notoriété tend à être moins élevée auprès des personnes plus âgées. Mais surtout, elle est peu connue des anglophones, ce qui diminue également sa popularité dans la région de Montréal. Par ailleurs, elle obtient un bon score d'appréciation de 7,1 sur 10, prouvant qu'elle est appréciée de ceux qui la connaissent.

Fans et détracteurs
L'appréciation de Julie Le Breton varie peu en fonction du profil sociodémographique des personnes interrogées. Notons toutefois que celle-ci est plus élevée hors de Montréal et auprès des francophones.

Facteurs de notoriété
Née en 1975, Julie Le Breton a amorcé sa carrière à la télévision à 20 ans. Elle a notamment été Geneviève St-Pierre dans la série Watatatow de 1998 à 2000. C'est en 2002, dans le film Montréal-Québec, qu'on l'a remarquée pour son rôle de Julie, une jeune femme qui se sépare de son amoureux sur l'autoroute. Les sollicitations ont alors suivi, et on l'a vue au cinéma dans des films comme Déformation personnelle, Dans l'oeil du chat, Maman Last Call, Maurice Richard et, plus récemment, Cadavres. Elle a aussi joué dans des téléséries à succès comme Ciao Bella, Hommes en quarantaine, Minuit le soir, François en série et Nos étés. Elle a d'ailleurs reçu le prix Gémeaux de la meilleure actrice dans une comédie pour son interprétation de Marie-Hélène dans François en série, puis le prix Gémaux de la meilleure actrice dans une télésérie dramatique pour Nos étés. Ses prestations au cinéma ont aussi été récompensées du prix Jutra de la meilleure actrice dans le film Maurice Richard.

Position dans la cohorte
Parmi les quatre actrices étudiées, Julie Le Breton se classe troisième derrière Karine Vanasse et Anne-Marie Cadieux, mais devant Marie-Josée Croze. Elle obtient le deuxième score d'appréciation juste devant celui d'Anne-Marie Cadieux, mais le dernier taux de notoriété, ce qui peut être expliqué par une carrière encore assez jeune.

L'indice ID, une étude réalisée exclusivement pour Infopresse, mesure la notoriété et le taux d'appréciation d'une personnalité publique.

L'étude a été réalisée du 15 au 21 janvier 2010 par un sondage web auprès d'un échantillon représentatif de 1267 Québécois de 18-74 ans issus du panel d'Ipsos.

comments powered by Disqus