La référence des professionnels
des communications et du design

Clotaire le magicien

Illustration © Olivier Gautier

On a beau penser tout ce qu'on veut de Clotaire Rapaille, le gourou du marketing embauché à fort prix pour revoir l'image de Québec et la rendre plus attrayante aux yeux des touristes internationaux, il faut avouer une chose: l'homme sait comment se vendre.

D'abord, il s'appelle Clotaire Rapaille.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, si j'étais un gourou de renommée internationale, je ne m'appellerais pas John Brown ou Denis Tremblay.

Je m'appellerais Clotaire Rapaille.

Ça fait chic, mystérieux et vaguement kitsch, comme les savants fous dans les films de James Bond: Auric Goldfinger (Goldfinger), Hugo Drax (Moonraker) et Karl Stromberg (The Spy Who Loved Me).

Deuxièmement, l'homme ressemble à Michel Polnareff, le chanteur yéyé des années 60.

Ça ne fait pas deux secondes que vous l'avez vu que, déjà, vous avez l'impression que quelque chose d'extraordinaire va se passer dans votre journée.

Je suis sûr que c'est ce qui a séduit le maire Régis Labeaume.

Imaginez: vous êtes maire de Québec, vous sortez d'une séance municipale interminable dans une salle grise et beige, et vous vous retrouvez en compagnie d'un homme qui ressemble à un croisement entre Luc Plamondon et Jason King, l'espion playboy des années 70 qui portait un ascot mauve et mangeait des fraises au champagne.

Ça doit vous électrifier, non?

D'autant plus que Clotaire (qui se dit à la fois psychanalyste, anthropologue, philosophe et ethnologue) sait flatter l'ego de ses clients, ne reculant devant aucun superlatif pour vanter les charmes de leur ville ou le génie de leur entreprise.

Comment ne pas succomber? Comment ne pas lui donner un chèque de 300 000$?

Et puis, Clotaire est un original.

Il le dit sur son site internet: contrairement aux autres firmes spécialisées en marketing, son entreprise (Archetype Discoveries Worldwide) n'effectue AUCUNE enquête de marché et ne rédige AUCUN rapport.

Elle se contente de vous donner un "code", qui vous permettra de déverrouiller l'inconscient de vos clients et d'ouvrir les portes du marché que vous voulez conquérir. Imaginez: un mot, un simple mot, que Clotaire lui-même vous susurrera à l'oreille de sa voix suave!

On n'avait pas vu pareille magie depuis Ali Baba et les 40 voleurs.

Il y a quelques années, un journaliste du magazine d'affaires FastCompany a accompagné Clotaire Rapaille alors qu'il déambulait dans le quartier indien de New York afin de trouver le "code secret" du pays de Gandhi.

Pendant une demi-journée, le reporter a vu le gourou tâter des sacs de riz, humer des bacs d'épices, caresser des saris.

Sa conclusion: ou l'homme est un génie qui possède un sixième sens ou c'est le plus grand arnaqueur que la Terre ait porté.

Bientôt, le monde entier connaîtra le code secret de Québec. Grâce à ce code, qui se cachait dans le cerveau reptilien des résidants de la ville, des Chinois qui planifiaient depuis des mois de passer leurs vacances d'été à Londres ou à Paris annuleront leurs plans pour visiter le hall d'entrée du Complexe G. 

Même Xenia Onatopp, l'ennemie jurée de James Bond dans GoldenEye, n'avait pas ce pouvoir.

comments powered by Disqus