La référence des professionnels
des communications et du design

Adidas Originals descend dans la rue

Cliquez pour visionner le message

Sid Lee lance la campagne mondiale 2010 d'Adidas Originals en transformant le "House Party" en "Street Party".

Le message de cette année descend dans la rue, "berceau de l'originalité". À la manière de la campagne "House Party" (2008), plusieurs personnalités de la musique, de la culture et du sport y sont rassemblées. Snoop Dogg, David Beckham, Noel Gallagher, Franz Beckenbauer fêtent ainsi l'originalité et la marque en compagnie de jeunes patineurs, rockers et artistes. "Nous avons été enchantés par l'immense succès de notre «House Party» et par les réactions positives obtenues, explique Hermann Deininger, président et chef de la direction d'Adidas Sport Style.

La chanson "Why Can't There be Love?" de la chanteuse américaine Dee Edwards, remixée par Pilooski, compose la trame sonore.

Diffusée depuis hier, l'opération "Celebrating Originality on the Streets" se déroule dans un même quartier sur une année. Les concepts qui en découlent se déclineront sur le web, à la télé, au cinéma, au point de vente et dans les imprimés, photographiés par Ari Marcopoulos. Des événements seront aussi organisés. "Pour 2010, nous devons amener le «House Party» à un autre niveau en matière d'intensité et de quantité, avait expliqué à Infopresse en décembre dernier Kris Manchester, directeur de création et associé de Sid Lee. Nous aurons des histoires chaque mois et nous prévoyons inclure le contenu des consommateurs sur le site internet. Le tout, sous la signature «Célébrez l'originalité»".

Plutôt cette année, Sid Lee avait réalisé une campagne pour Adidas Originals et sa collection Star Wars 2010. La première offensive de l'agence avait été conçue à la fin de 2008 à l'occasion des 60 ans de l'annonceur. Elle a été récompensée au dernier concours Créa et au récent concours Boomerang.

Annonceur: Adidas Originals
Agence: Sid Lee
Production: Jimmy Lee.tv
Maison de production: Partizan
Réalisation: Nima Nourizadeh 
Montage: Dan Sherwen - Final Cut
Postproduction: The Mill
Remixage musical: Pilooski
Chanson: Why Cant There be Love? - Dee Edwards
Studio d'enregistrement: Boogie Studio

comments powered by Disqus