La référence des professionnels
des communications et du design

Propagez les connaissances, pas les infections, dit le MSSS

Cliquez ici pour écouter le message audio
Cliquez ici pour écouter le message audio
Cliquez ici pour écouter le message audio
Cliquez ici pour voir la vidéo
Cliquez ici pour voir la vidéo

Le ministère québécois de la Santé et des Services sociaux (MSSS) lance la campagne "Agissons pour freiner la transmission des ITSS", conçue par Lg2.

Les messages visent à contrer la propagation des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). Ils se déclinent en français et en anglais à la radio, dans les imprimés, en affichage et sur le web. Pour ce volet, l'agence a créé un microsite et des bannières interactives qui invitent à visionner une vidéo pour adulte. Une fois que l'internaute clique, la barre de téléchargement se transforme en barre de "transmission" qui déborde de l'encadré. On peut y lire que la transmission des ITSS dépasse tout ce qu'on peut imaginer.

L'opération fait suite à la campagne "Cadeaux" de l'année dernière, gagnante au concours Créa 2009.

Annonceur: ministère québécois de la Santé et des Services sociaux - Jocelyne Charest, Richard Cloutier, Valérie Marchand
Agence: Lg2
Direction de création: Luc Du Sault
Conception-rédaction: Nicolas Boisvert, Andrée-Anne Hallé, Luc Du Sault
Service-conseil et planification stratégique: Mireille Côté, Catherine Darius, Alexandra Laverdière
Adaptation anglophone: Susan Newman
Planification interactive: Alexis Robin, Sabrina Côté
Direction de création, interactif: Jennifer Varvaresso, Luc Du Sault
Direction artistique, interactif: Jennifer Varvaresso, Éric Bouchard, Jean-François Thériault
Rédaction du microsite: Karine Labrosse
Producteurs, interactif: Émilie D'Amours, Éric Guindon
Développement, interactif: François Perreault, Michaël Bureau
Programmation web: Louis-Philippe Favreau
Intégration web: Jean-François Leblanc
Son: Boogie StudioDenis-Éric Pedneault
Planification médias: Touché!PHDAlexandre Pascal Lamoureux, Charles-Étienne Morier, Alexandre Simard

comments powered by Disqus