La référence des professionnels
des communications et du design

Benoit Gagnon: à la recherche d'une nouvelle stabilité

Benoit Gagnon obtient un indice ID de 6,3 sur 10.

L'indice ID d'Ipsos Descarie termine sa série consacrée aux animateurs de télévision avec Benoit Gagnon.

Il obtient un indice ID de 6,3 sur 10, ce qui le place en dernière position des quatre personnalités étudiées.

Résultats
Benoit Gagnon est connu de 92% des Québécois francophones. Son taux de notoriété est relativement homogène dans toutes les catégories sociales du Québec. Il n'y a que chez les 18-24 ans que sa notoriété tend à être moins élevée. Il obtient, par ailleurs, un bon score d'appréciation de 6,8 sur 10.

Fans et détracteurs
L'appréciation de Benoit Gagnon varie peu en fonction du profil sociodémographique des personnes interrogées. Son niveau d'appréciation est toutefois plus élevé auprès des femmes et des personnes de 55 ans et plus.

Facteurs de notoriété
Benoit Gagnon est né le 8 juillet 1971 à Chicoutimi et a grandi à Québec. Il a commencé à la radio comme animateur pour une station francophone de Moncton. De retour à Québec, il a animé à CFEL, à Montmagny. Il a ensuite occupé un poste au service des sports de Télé-4, une station de TVA. Puis, il a obtenu le poste de chroniqueur sportif à l'émission Salut, bonjour!, à TVA. Il en est devenu l'animateur à la suite du départ de Guy Mongrain en 2004. Après huit ans dans l'équipe de Salut, bonjour!, il a quitté l'émission en 2007 pour retourner animer à la radio, notamment Ben le week-end et Gagnon sur Énergie sur les ondes d'Énergie. Il a retrouvé le petit écran pendant la saison 2008-2009 pour animer Le Retour à TQS. Cette aventure s'est terminée quelque mois plus tard, alors que la station a entamé une transformation complète pour devenir V. C'est d'ailleurs à cette chaîne qu'il anime Le Mur, depuis septembre 2009.

Position dans la cohorte
Parmi les quatre animateurs d'émission de télévision étudiés, Benoit Gagnon arrive quatrième derrière Pénélope McQuade, Gino Chouinard et Gildor Roy. Il obtient le deuxième taux de notoriété, mais le quatrième score d'appréciation. Des quatre, il est celui qui occupe actuellement le moins d'espace au petit écran.

L'indice ID, une étude réalisée exclusivement pour Infopresse, mesure la notoriété et le taux d'appréciation d'une personnalité publique.

L'étude a été réalisée du 16 au 21 novembre 2009, par un sondage web auprès d'un échantillon représentatif de 1436 Québécois francophones de 18-74 ans issus du panel d'Ipsos.

comments powered by Disqus