La référence des professionnels
des communications et du design

Le Groupe TVA affiche une hausse de son bénéfice net

Le Groupe TVA, filiale de Quebecor Média, a dévoilé les résultats financiers de son dernier trimestre de 2009, affichant un bénéfice net de 21,1 millions$, soit 89¢ par action. À pareille date l'an passé, son bénéfice net était de 14,5 millions$ ou 61¢ par action.

Le bénéfice d'exploitation normalisé du secteur télévision a grimpé de 4,8 millions$ ou 24,6%. Cette hausse s'explique entre autres par la croissance du bénéfice des chaînes spécialisées, notamment Mystère et LCN, ainsi que du réseau TVA, qui provient en partie d'une croissance de 1% des revenus publicitaires. Le bénéfice d'exploitation lié aux activités sur le web a également augmenté.

"Malgré nos résultats encourageants, la situation économique et les tendances du marché limitent considérablement la croissance future possible de nos revenus publicitaires, qui représentent encore près de 75% des revenus du secteur télévision. Fort de sa programmation originale et de son service d'information, le réseau TVA a obtenu 28,3% des parts pour la période du 7 septembre au 13 décembre 2009 en plus d'avoir ravi les 10 premières places des émissions les plus regardées au Québec, précise Pierre Dion, président et chef de la direction du Groupe TVA. Nos services spécialisés ont poursuivi leur croissance avec une augmentation de 19,4% de leurs produits d'exploitation et de 38,7% de leur bénéfice d'exploitation."

TVA Publications a vu son bénéfice d'exploitation baisser de 6,1%, chutant de 1,9 million$ à 1,8 million$. Ses revenus publicitaires ont toutefois baissé de 8,2%. 

Le bénéfice d'exploitation du secteur de la distribution a, lui, chuté de 2,8 millions$.

Pour 2009, le groupe affiche un bénéfice net d'exploitation consolidé de 80 millions$, comparativement à 66 millions$ pour 2008, une hausse de 21,3%.

L'action du Groupe TVA (TVA.B) a clôturé à 14$ hier, à la Bourse de Toronto. On peut suivre son cours en temps réel, dans la section les cotes de la com d'Infopresse.

comments powered by Disqus