La référence des professionnels
des communications et du design

Yanik Deschênes à Chicago: "Plus de résultats que lors de la première mission"

Yanik Deschênes, président et directeur général de l'Association des agences de publicité du Québec
Sébastien Fauré (Bleublancrouge), Benoît Beauchemin (Beauchemin Communication), Denis Roy (Egzakt), Alain Desormiers (Touché!PHD), Louis Duchesne (Cossette), Alain Tadros (Harry&Co) et Yves Blain (Taxi)

Yanik Deschênes, président et directeur général de l'Association des agences de publicité du Québec (AAPQ), livre, en direct de Chicago, ses impressions de la deuxième mission commerciale du Yul-Lab. Il se trouve Chicago en compagnie des représentants de neuf agences québécoise pour cette deuxième mission pilotée par l'AAPQ.

Qui fait partie de cette deuxième mission?
Cette fois, nous avons 11 représentants de neuf agences: Benoît Beauchemin de Beauchemin Communication, Sébastien Fauré de Bleublancrouge, Louis Duchesne de Cossette, Denis Roy d'Egzakt, Alain Tadros d'Harry&Co, Marc Lacroix, Paul Bergeron et Patrick Michel de LXB Communication Marketing, Pascal Chandonnet de Palm+Havas, Yves Blain de Taxi et Alain Desormiers de Touché!PHD. C'est une délégation très représentative de l'industrie québécoise, puisque nous avons des agences de différentes tailles en plus d'une de Trois-Rivières, soit Egzakt.

Quelles marques ou entreprises rencontrent-elles?
Sans tout dévoiler, je peux dire qu'il y a plus de rencontres prévues que lors de la première mission. Par exemple, LXB a rencontré Sears et Allstate. L'agence a également des clients dans la région de Chicago. Donc, elle en a profité pour les rencontrer. D'autres, comme Bleublancrouge et Cossette, en sont à leur deuxième mission avec le Yul-Lab. Elles en profitent donc pour faire des suivis.

D'autres activités sont-elles au programme?
Mercredi soir, nous avions organisé un sommet de réflexion sur l'internationalisation de notre industrie. Jeudi, la délégation a assisté à un séminaire sur le thème "Agency 2.5: How agencies are transforming for the future". Il a eu lieu au siège social mondial de Leo Burnett. Hier soir, un cocktail a permis de présenter plus en détail l'offre commerciale du Yul-Lab devant invités et dignitaires de Chicago. De plus, des rencontres ont eu lieu avec la Délégation du Québec et le Consulat général du Canada à Chicago.

Cette mission semble-t-elle prometteuse jusqu'à maintenant?
Certainement. Nous avons plus d'agences que la première fois et davantage de rendez-vous d'affaires. Nous avons assurément plus de résultats que lors de la première mission, puisque la première étape, soit celle de la présentation, est passée.

comments powered by Disqus