La référence des professionnels
des communications et du design

Controverse: fumer, c'est se faire violer

Cliquez ici pour voir la photo agrandie
Cliquez ici pour voir la vidéo

Les Droits des Non-Fumeurs (DNF) et BDDP & Fils lancent la campagne "Fumer, c'est la pire des soumissions", qui vise les jeunes et sème la controverse en France

En presse et en affichage, les créations visent à démontrer que fumer représente un signe de soumission et de naïveté. On présente ainsi les photos de trois jeunes se préparant à accomplir une fellation à des hommes dont les visages sont cachés. Leur sexe est remplacé par une cigarette. "Les visuels sont destinés à faire enfin réagir, à créer le débat et à donner aux non-fumeurs des raisons de se déclarer fiers de rester libres et insoumis face au tabac", explique DNF sur son site. "Fumer est l'une des pires soumissions. Nous avons donc pris un symbole fort", ajoute Marco De la Fuente, de BDDP, sur 20minutes.fr. Son interprétation du visuel est toutefois surprenante. "Ce que nous montrons n'est pas un viol, c'est une fellation. Lorsque les jeunes fument, ils font plaisir à beaucoup de gens, en particulier aux industriels."

Le message télé va dans le même sens, en rappelant aux jeunes qu'en fumant, ils rendent service à l'industrie du tabac, bien consciente du tort qu'elle cause.

comments powered by Disqus