La référence des professionnels
des communications et du design

Une "éclipse médiatique" pour Haïti

Les catastrophes naturelles ayant le plus marqué les médias québécois depuis 2004.
Cliquez ici pour voir toutes les photos

Le séisme survenu en Haïti mardi en fin de journée a occupé 23% du contenu des médias au Québec dans les 24 premières heures, selon l'analyse d'Influence Communication. En 2005, l'ouragan Katrina avait généré 10,61% du contenu médiatique lors des 24 premières heures.

Dans le cas présent, 19% du contenu dans les 24 heures ayant suivi a porté sur la nouvelle dans le monde. Selon Influence, les quotidiens européens et asiatiques ont probablement tardé à en faire leur une à cause du décalage horaire.

Toujours d'après Influence, la nouvelle a créé ici une éclipse médiatique, puisque 61% des nouvelles diffusées au Québec mercredi de 9h à 14h portaient sur le séisme. Une nouvelle devient une éclipse médiatique lorsque 20% du contenu d'information est occupé par celle-ci pendant un minimum de deux heures.

Dans le monde, six nouvelles par seconde ont été diffusées sur le sujet de 9h à 14h. Les 13 et 14 janvier, 825 000 articles de journaux ont été publiés dans le monde. Et depuis mercredi, environ six millions de minutes de temps d'antenne ont été allouées à la couverture de cette catastrophe, ce qui égale celle de la tuerie de Virginia Tech, en avril 2007. Malgré tout, cela représente une couverture 2,75 fois moins importante que le 11 septembre 2001 et 3,3 fois moins que l'assermentation de Barack Obama, il y a presque un an.

Du côté des médias sociaux, 62 messages chaque seconde ont été publiés mercredi de 9h à 14h, cinq fois plus que lors de l'assermentation de Barack Obama.

Influence souligne que chaque deux ans, l'on retrouve dans le palmarès des nouvelles les plus citées au Québec des catastrophes, des tragédies ou des événements de grande envergure. En 2009, aucune nouvelle de ce genre ne s'est retrouvée parmi les plus couvertes. La dernière concerne les émeutes de Montréal-Nord en août 2008.

comments powered by Disqus