La référence des professionnels
des communications et du design

Simon Durivage: un professionnel reconnu

Simon Durivage obtient un indice ID de 5,6 sur 10.

L'indice ID d'Ipsos Descarie mesure ce mois-ci des animateurs d'émissions d'affaires publiques, dont Simon Durivage, aujourd'hui.

Il obtient un indice ID de 5,6 sur 10, ce qui le place en deuxième position des quatre personnalités étudiées.

Résultats
Simon Durivage est connu de 84% des Québécois. Sa notoriété est bien moins élevée dans la région de Montréal (74%) qu'ailleurs au Québec (92%). D'autre part, les 18-34 ans, les chômeurs et les étudiants tendent à moins le connaître. Il obtient, par ailleurs, un bon score d'appréciation de 6,7 sur 10.

Fans et détracteurs
L'appréciation de Simon Durivage varie peu en fonction du profil sociodémographique des personnes interrogées. Notons toutefois que son niveau d'appréciation tend à être plus élevé hors de la région de Montréal, chez les 55 ans+, les retraités et les francophones. 

Facteurs de notoriété
Né en 1944, Simon Durivage a été engagé par Radio-Canada en 1968. Il a d'abord collaboré à l'émission Présent, puis a animé Consommateurs avertis de 1974 à 1978. Après un bref passage à Radio-Québec, il est revenu à Radio-Canada pour animer Le Point, Enjeux et Montréal ce soir. En 1996, il a obtenu le prix René-Lévesque, récompensant son travail journalistique. Il a quitté de nouveau la chaîne d'État pour présenter le bulletin de nouvelles de 22h à TVA de 1997 à 2002. En 2001, il a été nommé personnalité masculine de l'année au concours MétroStar. En 2002, il a quitté TVA et est retourné à Radio-Canada pour animer Montréal-Express. Puis, de 2004 à 2006, il a pris les commandes de l'émission Simondurivage.com. En 2006, il est devenu chef d'antenne pour RDI en plus d'animer le Club des Ex, émission à caractère politique réunissant trois anciens députés qui débattent de sujets d'actualité pendant 60 minutes. Simon Durivage a reçu plusieurs prix Gémeaux pour son travail d'animateur.

Position dans la cohorte
Parmi les quatre journalistes politiques étudiés, Simon Durivage se classe deuxième derrière Jean-Luc Mongrain, mais devant Denis Lévesque et Mario Dumont. Il obtient le troisième taux de notoriété, mais le deuxième score d'appréciation.  

L'indice ID, une étude menée exclusivement pour Infopresse, mesure la notoriété et le niveau d'appréciation d'une personnalité publique.

L'étude a été réalisée du 19 au 23 octobre 2009 par un sondage web auprès d'un échantillon représentatif de 1327 Québécois de 18-64 ans issus du panel d'Ipsos.

comments powered by Disqus