La référence des professionnels
des communications et du design

Buzzz.tv: "Un pied de nez à CNN"

Carl-Frédéric De Celles, président, associé principal d'iXmédia

Carl-Frédéric De Celles, président, associé principal d'iXmédia, fait un retour sur le projet Buzzz.tv, Grand Prix du volet site internet du concours Boomerang, qui se déroulait hier.

Quels sont vos premiers commentaires quant à ce Grand Prix?
Je suis le premier surpris. Buzzz.tv était un choix plutôt audacieux du jury! Mais je crois que ça marque un point important pour l'innovation et le vrai pouvoir d'internet. Nous croyons qu'il change les relations entre les gens, leur interaction face à des débats citoyens ou même leur façon de regarder la télévision. Avec Buzzz.tv, on voulait voir comment ça pourrait fonctionner, avec un projet simple. Le Grand Prix Boomerang le reconnaît, et c'est très flatteur.

Quel était le contexte de l'opération?
C'est d'abord un projet laboratoire, technique et social. Buzzz.tv visait à rendre plus intéressante l'écoute des débats des chefs pendant les élections fédérales et québécoises. Il permettait aux utilisateurs de voter en temps réel sur le déroulement des émissions par trois boutons : "j'apprécie", "je n'apprécie pas", "ceci est un moment important", ajoutant ainsi une touche d'interactivité. CNN le fait à l'aide d'une petite courbe dans le bas de l'écran avec 30 personnes dans un labo. Nous, on l'a fait avec 10 000 personnes sur le web!

À qui s'adressait-t-elle?

Aux citoyens d'abord, ceux qui ont une opinion et qui souhaitent la partager. Ceux qui aiment participer simultanément à un événement et sentir qu'ils ne sont pas seuls devant leur télévision.

Des contraintes?
Il y en avait beaucoup, mais surtout du côté technique. La plus grosse étant la capacité du système à répondre à la demande. Nous avons sous-estimé l'impact de 6000 requêtes simultanées sur notre serveur lors du premier débat. Quand RDI mentionne l'URL cinq minutes avant le début d'un projet, ça génère rapidement une petite panique chez le gestionnaire du serveur! Lors de la deuxième élection, grâce à l'expertise de "Cloud Computing" de la firme Mirego, nous avons eu beaucoup plus de succès technique. Côté participation, nous n'avons éprouvé aucune difficulté à recruter des gens. Nous avons d'abord utilisé nos réseaux sociaux, comme Facebook et Twitter. La collaboration du Téléjournal, de RDI et des journaux nous a également beaucoup aidés.

La campagne a-t-elle produit les effets attendus?
Je ne sais pas trop ce que nous en attendions au départ, à part valider nos hypothèses sur l'intérêt d'un tel système. L'objectif était d'avoir des gens qui participent, et ce fut le cas. C'était une initiative personnelle pour voir, pour explorer jusqu'où les gens sont prêts à aller dans l'interactivité, le partage du contenu en temps réel avec les autres téléspectateurs. Les retombées médiatiques ont été très grandes, Buzzz.tv ayant procuré des données fort intéressantes aux médias pour analyser (en temps réel) le débat politique. Voir son projet au Téléjournal, ça fait toujours un petit velours, surtout moins de trois semaines après son idéation autour d'une bière entre amis!

comments powered by Disqus