La référence des professionnels
des communications et du design

Les réfugiés climatiques à la Tohu

Les photos de François Pesant montrent la réalité que vivent les réfugiés climatiques.

La Tohu présentera le mois prochain "Les réfugiés du climat", une exposition du photo-journaliste québécois François Pesant sur le thème des réfugiés climatiques. Le photographe, qui collabore avec des publications telles que Le Devoir et L'actualité, cherche à sensibiliser au sort des réfugiés environnementaux, en donnant un visage humain à cet enjeu qui concernera de plus en plus d'individus au cours des prochaines décennies.

Rappelons que les réfugiés du climat sont ces personnes contraintes de migrer à cause des perturbations environnementales provoquées par les changements climatiques : longues périodes de sécheresse, pénurie d'eau, hausse du niveau des océans, inondations récurrentes, etc. On estime qu'ils sont entre 30 et 40 millions aujourd'hui. Le Fonds des Nations Unies pour la population estime en outre que ce chiffre pourrait atteindre le milliard de déplacés environnementaux d'ici à 2050.

Les photographies de François Pesant visent à rappeler qu'il y a des individus derrière les chiffres. "Réussir à établir une relation de confiance avec ces gens est très difficile, dit-il. Ils vivent pratiquement tous dans une pauvreté extrême, tout près de la mendicité, et, en tant que migrants, ils sont rejetés et méprisés par la population locale."

L'exposition sera présentée du 11 février au 25 avril 2010. Une discussion avec le photojournaliste sera organisée le lundi 22 mars à 19 h ; François Pesant parlera de son expérience en compagnie de Steven Guilbeault, d'Équiterre, et de Béatrice Vaugrante, d'Amnistie internationale.

comments powered by Disqus