La référence des professionnels
des communications et du design

Emploi: "La crise cache une pénurie de main-d'oeuvre dans certains domaines"

Gabriel Bouchard, président et premier responsable de la marque Workopolis

Alors que Workopolis vient de lancer sur YouTube un premier canal bilingue consacré au recrutement, de même qu'un "feed" TwitterGabriel Bouchard, le président, explique l'importance primordiale qu'ont désormais les réseaux sociaux dans le recrutement pour les entreprises.

Pourquoi une telle stratégie?
La crise économique actuelle cache une pénurie de main-d'oeuvre dans certains domaines. Dans cette récession, autant l'on a vu des licenciements massifs dans certains secteurs, autant, dans d'autres secteurs, les défis de recrutement perdurent. La valeur de ce que nous offrons réside d'abord dans la simplicité et l'efficacité. Il s'agit de donner aux entreprises accès à l'achalandage sur les réseaux sociaux, sans qu'elles doivent développer une expertise à l'interne et y mettre elles-mêmes des ressources, ce qui représente pour la plupart des employeurs un problème majeur. La réalité des organisations est qu'elles font face à des problèmes majeurs de recrutement, sans nécessairement disposer de plus de ressources.

Un réseau social comme Twitter touche par contre un public plus ciblé. Vous visez des créneaux plus particuliers?
Notre stratégie est divisée selon les villes et les catégories d'emplois, le tout soutenu par 77 "feeds" sur Twitter. Cela va au-delà d'un seul créneau. Si vous tapez "emploi-Montréal", par exemple, il existe un feed pour ça. Tout comme il y en a un pour une recherche avec des mots-clés comme "Montréal" et "TI".  D'ailleurs, quelques semaines à peine après avoir lancé le tout, on génère en moyenne 30 000 candidatures par semaine. C'est justement la même philosophie que nous avons adoptée avec le canal YouTube, lancé cette semaine. Il ne s'agit que de la première étape d'une vision globale. Nous avons créé le premier canal "carrière" au Canada, également premier canal bilingue, toutes catégories confondues sur YouTube au pays.

Les vidéos que vous diffusez pour l'instant sont d'abord axées sur la formation. C'est le premier besoin?
C'est un réel besoin, mais il ne faut pas voir ça comme LA stratégie. Pour l'instant, on offre, sur YouTube, du contenu un peu plus générique, par exemple comment se préparer pour une entrevue. On touche ainsi des candidats activement engagés dans une démarche d'emploi. C'est une stratégie de base pour générer de l'achalandage. Et cela dit, plus de 1000 candidatures par jour ont été générées grâce à cette initiative.

C'est un changement majeur pour un site comme Workopolis: on passe du site "destination" que nous avons été pendant 10 ans à un facilitateur pour nos clients. Nous désirons donner accès d'une façon simple et rapide à ce que le web a de meilleur à offrir, tant pour la communauté des ressources humaines que pour les petites et moyennes entreprises qui ont des besoins en recrutement.

comments powered by Disqus