La référence des professionnels
des communications et du design

Raymond Bouchard: un monument du cinéma québécois

Raymond Bouchard obtient un indice ID de 6,5 sur 10.

Ce mois-ci, les personnalités mesurées par l'indice ID d'Ipsos Descarie sont des acteurs du petit et du grand écran québécois. L'indice ID, une étude menée exclusivement pour Infopresse, mesure la notoriété et le niveau d'appréciation d'une personnalité publique. Cette semaine: Raymond Bouchard.

Il obtient un indice ID de 6,5 sur 10, ce qui le place en deuxième position des quatre personnalités étudiées.

Résultats
Raymond Bouchard est connu de 85% des Québécois. C'est parmi les 18-24 ans que son niveau de notoriété est le moins élevé (69%). Ce manque de notoriété chez les plus jeunes affecte le plus son indice, car il obtient, par ailleurs, un très bon score d'appréciation de 7,7 sur 10.

Fans et détracteurs
L'appréciation de Raymond Bouchard est excellente chez les femmes et les personnes âgées de 45 ans et plus. À l'inverse, les 18-24 ans, qui le connaissent moins, sont aussi ceux qui l'apprécient le moins. On note aussi que Raymond Bouchard est significativement plus apprécié des personnes vivant hors des deux agglomérations majeures du Québec: Montréal et Québec.

Facteurs de notoriété
Né à Lauzon (Lévis) le 7 mars 1945, Raymond Bouchard a commence sa carrière de comédien au théâtre et n'est apparu au cinéma que relativement tard, puisque c'est en 1971 qu'on l'a remarqué dans son premier long-métrage: Stop. Sept ans plus tard, il a participé à la télésérie Race de monde. Il occupait alors habilement une série impressionnante de rôles au petit et au grand écran. En 1990, il a obtenu le prix Gémeau de la meilleure interprétation dans un premier rôle masculin pour la série télévisée l'Or et le papier. Au cinéma, on se souvient notamment de ses prestations dans L'Assassin jouait du trombone, La Florida, La Vengeance de la femme en noir et Laura Cadieux... La suite. Il a été en nomination pour le prix Jutra du meilleur acteur en 2004 pour sa prestation dans La Grande Séduction. Ce film lui a donné une énorme renommée internationale et l'a installé pour de bon parmi les acteurs québécois les plus réputés. 

Position dans la cohorte
Parmi les quatre personnalités étudiées, Raymond Bouchard arrive en deuxième position derrière Patrick Huard, mais devant Patrick Labbé et Marc-André Grondin. Il obtient, par ailleurs, le meilleur taux d'appréciation, à égalité avec Patrick Huard.

L'étude a été réalisée du 13 au 19 août 2009 par un sondage web auprès d'un échantillon représentatif de 1474 Québécois de 18-64 ans issus du panel d'Ipsos.

comments powered by Disqus