La référence des professionnels
des communications et du design

Tourisme Montréal: "Le virage 2.0 était inéluctable"

Emmanuelle Legault, directrice, communications et publicité, de Tourisme Montréal
Anik Decoste, directrice des contenus de Sid Lee

Emmanuelle Legault, directrice, communications et publicité, de Tourisme Montréal, et Anik Decoste, directrice des contenus de Sid Lee, conférencières à la prochaine Journée-conférences Infopresse sur la stratégie et la créativité web, expliquent le virage 100% web de Tourisme Montréal. Après avoir lancé en mai 2008 son nouveau site internet, Tourisme Montréal a élaboré avec son agence Sid Lee une stratégie entièrement 2.0 pour sa campagne de 2009.

Pourquoi avoir effectué un virage web?
A.D.: Face à l'éventuelle crise économique, Tourisme Montréal voulait un ciblage plus précis. Et en suivant les tendances du tourisme et du voyage, on constate que la demande est beaucoup plus pour du contenu authentique. Les gens se fient davantage à des sites comme TripAdvisor qu'à des plateformes comme l'ancien site de Tourisme Montréal ou encore à des guides de voyage.
E.L.: Sachant qu'environ 80% des touristes choisissent leur destination en ligne, cette stratégie s'avère très pertinente, voire inévitable. Celle-ci nous obligeait à être très créatifs dans notre approche, puisqu'il faut autant viser la notoriété dans une campagne web, mais de façon un peu plus créative pour être davantage vus. Nous avons aussi dû revoir nos façons de faire, autant à l'interne qu'avec l'agence, en plus de démocratiser l'histoire qu'on raconte et le contenu qu'on produit.

Les réseaux sociaux vous ont paru le plus approprié?
A.D.: En effet, puisque de là est venue l'idée d'engager cinq blogueurs pour avoir un point de vue beaucoup plus personnel. Ils sont cinq, parce que selon les recherches de Tourisme Montréal, il existe cinq motivations de voyage pour la destination de Montréal.
E.L.: Ils ont été engagés pour rédiger des billets et créer des vidéos, tous hébergés sur notre site. Leur mission est également de faire rayonner le contenu sur l'ensemble de la toile. Chacun a une page Facebook et un compte Twitter. Ils interagissent aussi sur d'autres sites afin de faire connaître leur Montréal. Et quand on parle de démocratisation, ce sont aussi eux qui choisissent ce qu'ils veulent raconter. On ne leur met pas des mots dans la bouche.
A.D.: Les candidats devaient être de bons communicateurs et de bons blogueurs, parce qu'être un bon blogueur, c'est aussi être capable de créer sa propre visibilité. Nous allons d'ailleurs dévoiler à la Journée-conférences Infopresse l'avenir de ces cinq blogueurs.

Comment les avez-vous fait connaître?
A.D.: Dans ce genre de campagne, le contenu devient en quelque sorte le produit. Nous avons donc compté sur une offensive de relations publiques pour que les médias soient au courant, ainsi que sur une opération de bannières web.

Les résultats de ce virage sont-ils concluants?
E.L.: Compte tenu du contexte économique de 2009, c'est la meilleure chose qu'on pouvait faire! L'un des objectifs était d'amener les gens sur notre site web. Les visites et l'engagement y ont constamment grimpé toute l'année grâce à cette stratégie.

Emmanuelle Legault et Anik Decoste présenteront le virage 100% web de Tourisme Montréal lors de la Journée-conférences Infopresse du 25 novembre prochain. Consultez le programme pour plus de détails.

comments powered by Disqus