La référence des professionnels
des communications et du design

Patrick Labbé: un pilier du petit écran québécois

Patrick Labbé obtient un indice ID de 5,9 sur 10.

Ce mois-ci, les personnalités mesurées par l'indice ID d'Ipsos Descarie sont des acteurs du petit et du grand écran québécois. L'indice ID, une étude menée exclusivement pour Infopresse, mesure la notoriété et le niveau d'appréciation d'une personnalité publique. Cette semaine: Patrick Labbé.

Il obtient un indice ID de 5,9 sur 10, ce qui le place troisième parmi les quatre personnalités étudiées.

Résultats
Patrick Labbé est connu de 82% des Québécois. C'est parmi les 18-24 ans (71%) que son niveau de notoriété est le moins élevé. Il obtient, par ailleurs, un assez bon score d'appréciation de 7,2 sur 10.

Fans et détracteurs
L'appréciation de Patrick Labbé est beaucoup plus forte chez les femmes (7,6) que chez les hommes (6,7). Les plus jeunes (18-24 ans), qui le connaissent le moins, sont aussi ceux qui l'apprécient le moins (6,2). Par contre, Patrick Labbé est significativement plus apprécié des retraités ou des personnes au foyer.

Facteurs de notoriété
Né à Montréal en 1970, Patrick Labbé est un artiste autodidacte qui s'est d'abord fait remarquer à la télévision dans le feuilleton Rock dès l'âge de 16 ans. Il a également participé en 1989 au feuilleton Lance et Compte III dans lequel il campait le rôle d'Hugo Lambert. Il a continué d'enchaîner les apparitions dans des séries et feuilletons télévisés en reprenant notamment, en 1992, le rôle d'Hugo Lambert dans Lance et Compte: le moment de vérité. Il a obtenu sa première consécration au cinéma en 1992 en jouant Chomi dans le film Coyote. Il est retourné au cinéma en 1997 pour entamer la série des films Les Boys. En 2001, son interprétation de Simon dans la série télévisée La vie la vie a été récompensée par le Métrostar du meilleur acteur dramatique de téléroman. Il a alors multiplié ses apparitions au cinéma en jouant entre autre dans La forteresse suspendue, La mystérieuse mademoiselle C et Ma vie en cinémascope. Depuis 2005, ses apparitions se font surtout au petit écran. En 2008, il a notamment repris le rôle de Mario pour la série télévisée Les Boys. Il joue depuis cet automne dans la télésérie Yamaska à TVA.    

Position dans la cohorte
Parmi les quatre personnalités étudiées, Patrick Labbé arrive derrière Patrick Huard et Raymond Bouchard, mais assez loin devant Marc-André Grondin. Il est en troisième position sur les deux composantes de l'Indice ID. 

L'étude a été réalisée du 13 au 19 août 2009 par un sondage web auprès d'un échantillon représentatif de 1474 Québécois de 18-64 ans issus du panel d'Ipsos.

comments powered by Disqus