La référence des professionnels
des communications et du design

BCBG, deux fois plus glamour

Cliquez ici pour voir toutes les photos

La marque américaine de prêt-à-porter BCBG a récemment inauguré sa boutique du centre-ville de Montréal, en présence de son fondateur, le Français d'origine Max Azria.

Que du beau monde, des talons hauts et des jolies robes afin de fêter l'agrandissement d'une boutique déjà très connue des Montréalaises. Elle existe depuis longtemps et a même été l'une des premières de la marque hors des États-Unis. Aujourd'hui, BCBG, c'est 560 boutiques dans le monde, toutes conçues et aménagées par un studio interne d'une soixantaine de personnes. C'est considérable, mais, visiblement, l'ouvrage ne manque pas entre les ouvertures de boutique, les rénovations des plus anciennes et les demandes personnelles de la famille Azria.

La boutique de Montréal en est donc une de la toute dernière génération, créée par le directeur de la division architecture et construction de BCBG, Christopher Love, avec l'aide de Loubov Azria, conjointe et muse du créateur.

Le commerce a doublé de surface en s'adjoignant le bâtiment voisin. Une tracasserie quant à la construction et aux permis, puisqu'il occupe donc deux bâtiments distincts dont on a ouvert le mur mitoyen. Afin d'unifier le tout, les architectes ont imaginé un effet visuel au plafond, une descente en forme d'ellipse qui crée un mouvement continu entre les deux espaces.  

Côté décor, beaucoup de blanc et de bois, dans une volonté de créer une ambiance plus résidentielle que commerciale: planchers de bois, lustres en verre, mobilier en inox et des touches carrément déco comme de petits papillons dorés (l'emblème de la marque) partout sur les murs, des cailloux sur le sol sous les présentoirs et un meuble façon arbre pour présenter les accessoires.

Le résultat est plus bling bling qu'avant-gardiste, et l'on a un peu l'impression que toutes les tendances du moment sont ici réunies. Mais l'on est bien dans un univers de mode à l'esprit glamour, et la promenade dans la boutique, ne serait-ce que par sa taille, promet de bons moments de magasinage.

comments powered by Disqus