La référence des professionnels
des communications et du design

Les colocataires de Loft Story ont droit au repos

En France, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a demandé à la chaîne M6 d'accorder des moments de répit quotidiens aux participants du reality-show "Loft Story", en vertu de la jurisprudence établie à propos du "lancer du nain". Le CSA a assis son raisonnement sur la notion d'atteinte à la dignité de la personne humaine, indique une dépêche de l'Agence France-Presse reprise par Libération.

L'affaire du lancer du nain avait défrayé la chronique au milieu des années 90, lorsque les spectacles qui consistaient à lancer de véritables nains avaient été interdits en France. Elle avait mobilisé jusqu'au Conseil d'État, qui avait jugé qu'un tel spectacle "par son objet même, portait atteinte à la dignité de la personne humaine".

"Les habitants du Loft ne sont certes pas des nains, mais on s'est demandé dans quelle mesure, même consentants, il n'étaient pas instrumentalisés", confie-t-on au CSA.

Du coup, M6 a accordé deux heures de répit par jour aux colocataires du loft, durant lesquelles ils ne sont ni filmés ni enregistrés.

(Pour plus de détails sur "Loft Story", cliquez ici).