La référence des professionnels
des communications et du design

Dominique Lebel: "Davantage complices de notre culture"

Dominique Lebel, nouveau président de l'AAPQ et vice-président exécutif de Cossette

Dominique Lebel, nouveau président de l'Association des agences de publicité du Québec (AAPQ), explique comment il voit son rôle et ses priorités. Ce dirigeant de Cossette préside depuis mercredi dernier le nouveau conseil d'administration de l'AAPQ. Comme priorités, il met entre autres l'accent sur la mise en valeur de l'industrie comme ambassadeur de la créativité d'ici et comme partenaire de l'industrie culturelle.

Comment voyez-vous la situation de l'AAPQ et votre rôle?
J'ai le sentiment d'arriver à la présidence d'une association qui va plutôt bien, qui, ces derniers temps, a été dynamique et a fait preuve de vision et de leadership. Une initiative comme Montréal.ad a une grande importance. Le travail accompli est déjà énorme.

Que considérez-vous comme une priorité?
Pour faire écho au discours donné par le patron de R/GA, Barry Wacksman, lors de l'assemblée annuelle de l'AAPQ, il faut revenir à la base, soit la compréhension du consommateur. Au cours des 10-15 dernières années, le consommateur a fondamentalement changé ses comportements. En plus de l'impact des technologies, il y a eu celui de la mondialisation et, maintenant, celui de la crise économique. Au coeur de nos activités, il y a la compréhension du consommateur. Mettre de l'avant notre créativité représente aussi quelque chose de primordial. Montréal.ad a une grande importance pour cet aspect et aussi pour l'ouverture des horizons à l'international. Tout ce qui peut outiller les agences et les annonceurs dans la compréhension du consommateur a son importance. Les aspects liés à la formation, la recherche, l'expérimentation et les applications technologiques sont aussi majeurs.

Comment voyez-vous tous les aspects liés à la mise en valeur de l'industrie des communications?
Cela reste le premier mandat de l'AAPQ. Le tout commence par une industrie qui doit elle-même prendre conscience de son rôle, des emplois qu'elle crée, de son importance économique. Et il y a d'autres rôles à mettre davantage en valeur en ce qui concerne notre industrie. Par exemple celui de partenaire pour la stratégie de croissance des entreprises, Et celui que notre industrie peut jouer comme ambassadeur de la créativité d'ici. On doit aussi se mettre davantage en valeur comme complices du monde culturel: on fait travailler un nombre remarquable d'artisans du milieu culturel, mais aussi, en même temps, notre industrie est nourrie par le travail des artistes. Il sera important de bien connecter notre industrie et tout le monde culturel.

comments powered by Disqus