La référence des professionnels
des communications et du design

Alexei Kovalev: un joueur difficile à remplacer

Alex Kovalev obtient un indice ID de 5,9 sur 10.

Infopresse dévoile les résultats d'une étude exclusive menée par Ipsos Descarie mesurant la notoriété et le niveau d'appréciation d'une personnalité publique (indice ID). Cette semaine, l'ancienne vedette du Canadien de Montréal, Alexei Kovalev.

Il obtient un indice ID de 5,9 sur 10, ce qui le place en deuxième position des quatre personnalités étudiées, passées et présentes du Canadien.

Résultats
Alexei Kovalev récolte un taux de notoriété très élevé, car 92% des Québécois sondés le connaissent. Sans surprise, c'est parmi les hommes qu'il est le plus connu (95%), mais il est également bien connu des Québécoises (90%). Il obtient par ailleurs un bon score d'appréciation moyen, soit 6,4 sur 10.

Fans et détracteurs
L'appréciation d'Alexei Kovalev varie très peu en fonction du profil sociodémographique des personnes interrogées. Les hommes, non les femmes, ont tendance à lui donner les moins bonnes notes d'appréciation. Ce détail mis à part, il bénéficie d'une cote d'amour très homogène.

Facteurs de notoriété
Né en 1973, dans ce qui était encore l'Union soviétique, Alekseï Viatcheslavovitch Kovaliov, dit Alexei Kovalev, a joué pour le Dynamo de Moscou à la fin des années 80. Cet ailier de talent a été remarqué par les Rangers de New York, qui l'ont sélectionné à la 15e position du premier tour lors du repêchage d'entrée dans la LNH en 1991. Il est devenu le premier joueur russe repêché au tour initial. Lors de la saison 1992-1993, il a traversé l'Atlantique pour jouer avec le club école des Rangers. Il a intégré ceux-ci la même année et a gagné une coupe Stanley dès sa deuxième saison à New York. En 1998-1999, il a rejoint les Penguins de Pittsburgh, avec lesquels il a connu sa meilleure saison en 2000-2001, avec 95 points en 79 rencontres. Puis, il est brièvement revenu avec les Rangers avant d'être échangé au Canadien lors de la saison 2003-2004. Il y a connu sa deuxième saison la plus productive dans la LNH en 2007-2008, avec 84 points, en plus de 11 autres lors des séries éliminatoires. Comme il était très apprécié à Montréal, son départ pour les Sénateurs d'Ottawa l'été dernier a constitué une grande déception pour de nombreux partisans. Ce joueur sera difficile à remplacer, tant sur la glace que dans le coeur des Montréalais.
   
Position dans la cohorte
Parmi les quatre personnalités passées et présentes du Canadien, Alexei Kovalev obtient le deuxième indice ID derrière Guy Carbonneau, mais devant Carey Price et Jacques Martin. Son indice est porté par les deuxièmes notes en importance en appréciation (6,4) et en notoriété (92%). Sa cote d'appréciation demeure donc élevée malgré son déménagement à Ottawa.

L'étude a été réalisée du 13 au 19 août 2009 par un sondage web auprès d'un échantillon représentatif de 1474 Québécois de 18-64 ans issus du panel d'Ipsos.

comments powered by Disqus