La référence des professionnels
des communications et du design

Google entre dans le combat des livres numériques

Google annonce le lancement d'une plateforme afin de proposer des livres en version électronique.

Les livres, offerts par Google Editions, seront accessibles par toute plateforme offrant l'accès à une connexion internet ou un navigateur web. Les oeuvres numérisées seront donc disponibles par téléphones portables, ordinateurs et, éventuellement, par e-books. À la suite d'une première consultation, les ouvrages seront accessibles même par quelqu'un pas connecté à un réseau internet.

Google s'annonce donc comme un concurrent direct à Amazon et son Kindle; ses utilisateurs auront d'ailleurs accès au service. La consultation des livres achetés ne sera donc pas exclusive à une seule plateforme, mais ne se limitera qu'à l'étendu d'un accès à internet.

Dès le début de 2010, près d'un demi-million de volumes seront offerts pour achat. Depuis 2004, Google Books numérise à ses frais des millions de livres, sans y attacher d'intentions commerciales. Du côté des concurrents, Sony's eBook Store offre plus de 100 000 titres, alors que la réserve du Kindle présente 330 000 livres.

La nouvelle plateforme de Google sera aussi pourvue d'un système visant à partager les revenus avec les éditeurs et les librairies en ligne partenaires. Les éditeurs fixeront le prix des ouvrages, alors que Google va prélever 55% des bénéfices. La majorité de ces profits seront versés aux distributeurs et, ensuite, aux éditeurs.

La firme de recherche Forrester estime dans un récent rapport que trois millions d'unités de livres électroniques seront vendus aux États-Unis cette année, et cela devrait doubler pour 2010. En tout,  
900 000 appareils devraient être vendus uniquement durant le temps des fêtes.

En 2008, les ventes de livres électroniques aux États-Unis ont totalisé 113 millions$US, soit 68% de plus qu'en 2007. Toutefois, cela ne reste encore qu'une infime part comparativement aux 24,3 milliards$US dépensés sur les livres traditionnels, soutient l'association des éditeurs américains.

L'annonce a été faite jeudi dans le cadre du 61e Salon du livre de Francfort.

comments powered by Disqus