La référence des professionnels
des communications et du design

Cossette: offres fermes "dans les semaines à venir"

Cossette a fait savoir, vendredi dernier, que des offres d'achat définitives devraient être reçues "dans les semaines à venir", en qualifiant les manifestations d'intérêt de "toutes supérieures à la proposition de Cosmos"; l'agence a aussi souligné que les actions à votes multiples détenues par Claude Lessard, Pierre Delagrave et Georges Morin ont été converties en actions à vote subalterne.

Rappelons que le processus a été enclenché à la suite de la proposition d'achat non sollicitée lancée, le 20 juillet dernier par Cosmos, groupe piloté par François Duffar, ex-dirigeant et cofondateur de Cossette, et auquel venait de se joindre Georges Morin, jusque-là vice-président principal, développement de l'entreprise. "Le processus de révision stratégique progresse tel qu'annoncé, précise Cossette dans son communiqué. Depuis son compte rendu du 8 septembre, Cossette a reçu, par l'intermédiaire de son conseiller financier, BMO Marchés des capitaux, plusieurs manifestations d'intérêt écrites de la part de tiers au sujet d'une possible acquisition de Cossette. D'un point de vue financier, ces manifestations d'intérêt sont toutes supérieures à la proposition de Cosmos. Le comité spécial de Cossette a examiné ces manifestations d'intérêt avec l'aide de ses conseillers juridiques et des conseillers financiers et juridiques de la Compagnie, et a invité certains acquéreurs éventuels à participer à la deuxième phase du processus de révision stratégique."

On y précise aussi que l'échéance qui prévoyait la disparition d'actions à droit de vote multiples est passée: les actions à votes multiples encore détenues par Georges Morin à son départ, de même que par Claude Lessard et Pierre Delagrave, ont été automatiquement converties en actions à droit de vote subalterne, en vertu de ce qui était prévu par la convention de fiducie. Donc, aucun des actionnaires dirigeants n'est désormais en contrôle de la société. "C'était dans les règles requises de rappeler que la convention d'actionnaires se termine et que les multivotantes se transforment en subalternes", souligne Marcel Barthe, vice-président, stratégie d'entreprise, de Cossette. Il précise par ailleurs qu'une vingtaine d'organisations qui avaient manifesté un intérêt plus sérieux pour Cossette ont eu accès à la salle des données. "On les a toutes rencontrées, et les dernières ont eu lieu cette semaine (semaine du 12 octobre). Maintenant, on attend des offres plus formelles. Plusieurs entreprises sont intéressées à poursuivre le processus. En tous les cas, plus de cinq..."

comments powered by Disqus