La référence des professionnels
des communications et du design

Les Québécois friands d'information, selon Cossette et le Cem

Étude de Cossette sur les médias
Enquête du Centre d'études sur les médias sur la dynamique des publics de l'information

Cossette et le Centre d'études sur les médias (Cem) ont publié deux enquêtes révélant les Québécois comme de grands consommateurs d'information, encore en bonne partie par l'entremise des médias "traditionnels".

Selon les résultats obtenus par le Cem, les Québécois consacrent quotidiennement une moyenne de 105 minutes à s'informer. Les supports traditionnels dominent encore la consommation d'information, avec 84%, contre 16% pour les nouveaux médias. Ceux-ci occupaient 12,6% de la consommation d'information en 2007. 

L'étude de Cossette révèle que la télévision demeure le média traditionnel de prédilection, avec 73% des gens qui s'informent par celle-ci chaque jour. Elle est suivie de la radio (49%) et des quotidiens payants (26%). Internet est consulté chaque jour par 65% des sondés comme média. Les écrans disposés dans des lieux publics sont consultés par 30% des participants environ une fois par semaine.

"Nous remarquons aussi que le téléphone mobile est utilisé par un petit nombre, mais que le niveau d'engagement qu'il engendre est inversement important. C'est sans contredit un média à surveiller puisque son nombre d'utilisateurs va s'accroître", dit Luc-André Cormier, vice-président, recherche, de Cossette.

L'enquête menée par l'agence divise les internautes en quatre catégories: le frugal (40%), le raffiné (13%), le glouton (23%) et le gastronome (24%). Le frugal consomme des nouvelles peu recherchées et peu abondantes. Le raffiné s'informe de façon plus poussée et plus abondante tout en épurant dans la quantité de nouvelles. Le glouton consomme toute nouvelle à portée de main, alors que le gastronome effectue des recherches poussées sur une multitude de sujets.

Parmi ceux les plus consultés sur le web, l'information sur les voyages (39%) arrive en tête, suivie du cinéma (30%) et de l'automobile (29%). Les quotidiens sont, eux, consultés pour la politique canadienne (24%), l'économie et la finance (23%), et la politique québécoise (21%).

comments powered by Disqus