La référence des professionnels
des communications et du design

Au secours de la pinte Guaranteed

Cliquez ici pour voir la photo agrandie
Cliquez ici pour voir la vidéo

Sid Lee signe une campagne pour Héritage Montréal, qui mène, avec la collaboration, entre autres, de la Fédération des producteurs de lait du Québec (FPLQ), une opération afin de restaurer la pinte de lait géante Guaranteed Pure Milk.

La tour d'eau en forme de bouteille trône toujours sur l'ancienne laiterie art déco, qui a fermé en 1990. Par manque d'entretien, elle est devenue rouillée sous l'effet du temps et des intempéries. L'initiative "Sauvons la pinte" vise donc à assurer la survie de l'emblème et à arrêter sa dégradation. "La pinte rappelle aux plus jeunes que l'industrie laitière fait partie de notre paysage urbain depuis longtemps, explique Nicole Dubé, directrice du marketing de la FPLQ. Laisser un tel symbole disparaître reviendrait à dire que ce qu'on bâtit aujourd'hui n'aura plus de valeur dans 50 ans."

"Les pièces de communication ont comme objectif d'aller chercher le soutien du secteur privé et de rassembler les citoyens autour de ce projet collectif", indique Hélène Godin, directrice de la création et associée de Sid Lee, et responsable des communications d'Héritage Montréal. En plus des affiches géantes qui couvrent la pinte, une page Facebook, pilier central de la plateforme, a été créée afin de collecter des fonds et de former un réseau. Un mini-magazine destiné à renseigner les journalistes a également été conçu (cliquez ici). Une vidéo déposée sur le web, qui relate l'histoire du symbole, servira aussi à des fins informatives.

L'action est la première d'un modèle d'affaires visant à sauvegarder les sites patrimoniaux en danger. Héritage Montréal souhaite aussi sauver la Maison Redpath et le Planétarium de Montréal. En tout, 10 lieux ont été identifiés.

"Les gens croient, à tort, qu'Héritage Montréal est un organisme subventionné par la Ville de Montréal et dont le rôle central est de commenter les projets de promoteurs, explique Dinu Bumbaru, directeur des politiques de l'organisme. En fait, nous sommes une organisation de citoyens indépendants sans but lucratif, financé par des personnes, des entreprises et des fondations. Afin de préserver les symboles de l'histoire montréalaise, nous sollicitons le soutien financier du grand public et du secteur privé."

Outre la FPLQ et Sid Lee, le projet de peinture peut compter sur le soutien d'AkzoNobel Peintures décoratives, Transoptique (affichage grand format), les échafaudages Du-For et le cabinet Ryan Affaires publiques.

Les personnes désirant s'engager et en connaître plus sur l'histoire des emblèmes peuvent se rendre sur le site Sauvons la pinte.

comments powered by Disqus