La référence des professionnels
des communications et du design

Relations publiques sans frontières voit le jour

Un groupe de professionnels montréalais a lancé Relations publiques sans frontières, un organisme voué à offrir bénévolement des services de communication dans les pays en développement. Née d'une idée originale de Stéphane Prud'homme, de 180 degrés relations publiques, la mise sur pieds de Relations publiques sans frontières (RPSF) a notamment reçu le soutien de Luc Beauregard, président du groupe Res Publica et fondateur du cabinet de relations publiques National.

La priorité de RPSF est d'aider les organisations locales à remplir leurs missions en les épaulant dans l'atteinte de leurs objectifs de communications. "En ciblant des interventions opportunes et en capitalisant sur le développement de compétences localement, Relations publiques sans frontières espère améliorer la qualité de vie dans les pays en développement", dit Luc Beauregard.

Une première mission est actuellement en cours au Niger, au Burkina Faso et au Bénin ; menée en partenariat avec Oxfam-Québec, elle vise à soutenir une campagne contre la violence faite aux femmes. "Il est primordial de changer les perceptions et les comportements, dit Marie-José Surpris, directrice des partenariats Outre-Mer à Oxfam-Québec. L'aide de professionnels de la communication est la bienvenue afin d'y parvenir."

Outre Luc Beauregard et Stéphane Prud'homme, le conseil d'administration de RPSF compte notamment Mélanie Joly, associée chez Cohn & Wolfe Montréal, Solange Tremblay, directrice du Centre d'études en développement durable et communications de l'UQAM, et Hubert Bolduc, vice-président, Communications de Cascades.

Les professionnels souhaitant devenir bénévoles doivent soumettre leur candidature aux membres du C.A. de RPSF ; pour se qualifier, ils devront répondre à certains pré-requis en matière d'éthique, d'égalité et de justice, et respecter les principes de développement durable.

comments powered by Disqus