La référence des professionnels
des communications et du design

Rêver au max avec Loto-Québec

Cliquez ici pour voir la vidéo
Cliquez ici pour voir toutes les photos

Bos a conçu le positionnement, le branding et la création publicitaire de la nouvelle loterie pancanadienne Lotto Max, qui remplace Super 7, distribuée depuis 1994.

Le nouveau produit de Loto-Québec aborde un logo bleu et vert, et se décline sous la signature "Vivez vos rêves au max". La campagne gravite autour de l'idée qu'une fois les besoins matériels satisfaits, des rêves d'accomplissement personnel, des rêves de partage ou les rêves les plus fous prennent le relais. Une première publicité télé, qui présente des rêves plus grands que nature sous la trame sonore "Love Generation" de Bob Sinclar, a été été diffusée vendredi dernier et lors de la remise des prix Gémeaux dimanche soir. L'offensive s'est déclinée lundi matin dans les imprimés, notamment sur les couvertures des quotidiens gratuits 24H et Métro.

La stratégie médias de lancement comprend aussi un partenariat avec l'Agence métropolitaine de transport, qui distribue des coupons pour voyager gratuitement dans ses réseaux de transports en commun, ainsi qu'une promotion radio sur NRJ et RockDétente. Celle-ci est intitulée "Généreux au max" et fait appel à la bonté des auditeurs.

Annonceur: Loto-Québec - Marie-Claudel Lalonde, Lynda Zuliani
Agence: Bos
Équipe de création: Roger Gariépy, Hugo Léger, Ron Caplan
Service à la clientèle: Mélanie Leduc, Catherine Beaubien, Martine Adam, Claudia Joly
Coordination de projet: Émélie Lanoue, Francine Sauvé, Karine Sinanian, Ewelina Skibinska
Maison de production: Jet Films
Réalisation: Maxime Giroux, Louis-Pascal Couvelaire, Patrice Sauvé, Roger Gariépy, Sara Mishara
Direction photo: Sara Mishara
Postproduction (effets/animation): Technicolor
Son: Studio La Majeure - Sylvain Lefebvre
Négociation musicale: Ad Litteram
Direction artistique, imprimés: Mathieu Dufour, Maxime Jenniss
Maison de production, imprimés: Graphiques M&H
Médias: Cristina Venezia, Julie-Jasmine Boudreau, Maryse Archambault

comments powered by Disqus