La référence des professionnels
des communications et du design

Verdun vise le "zéro déchet"

D'une longueur de 4,9 mètres et d'un diamètre de 1,9 mètre, le composteur permettra de traiter environ 175 tonnes de déchets par an.

L'arrondissement Verdun, à Montréal, est la première administration municipale québécoise à s'être dotée d'un composteur industriel. Installé aux Serres de Verdun, ce composteur inauguré cette semaine, permettra de traiter environ 175 tonnes de déchets et de produire 70 tonnes de compost annuellement.

Première étape d'un plan visant à étendre le service à l'ensemble des Verdunois, ce composteur servira pour l'instant à recueillir les déchets organiques des bâtiments municipaux de l'arrondissement. L'objectif est que ces édifices deviennent "zéro déchet". Plusieurs entreprises et organismes pourront également y acheminer leurs déchets organiques ; parmi les premiers participants figurent le Centre universitaire en santé mentale Douglas, le Réseau d'entraide de Verdun (R.E.V.E.) et le supermarché IGA Champagne.

"C'est une solution gagnante-gagnante, dit Ginette Marotte, conseillère municipale à l'arrondissement de Verdun. Non seulement nous éliminons les coûts de transport vers les sites d'enfouissement, diminuant ainsi la quantité de gaz à effet de serre, mais nous réduisons de façon substantielle les coûts associés au traitement des déchets que nous envoyons à l'enfouissement."

L'initiative s'inscrit dans l'offensive de Verdun pour réduire les déchets acheminés vers les sites d'enfouissement : en octobre dernier, l'arrondissement implantait de nouvelles méthodes de collecte des matières résiduelles, optant pour une seule cueillette par semaine pour les résidus recyclables et les déchets et une seule par mois pour les déchets encombrants. Depuis, le taux de recyclage pour l'arrondissement est passé de 47 à 53%.

comments powered by Disqus