La référence des professionnels
des communications et du design

Voir à Télé-Québec: entrevue avec Pierre Paquet

Pierre Paquet, président et éditeur de Communications Voir
Cliquez ici pour accéder au site de l'émission Voir

Après le Guide restos Voir, diffusé à Évasion, c'est au tour de l'hebdomadaire Voir de prendre vie à Télé-Québec. En ondes depuis deux semaines, le nouveau magazine culturel est animé par Sébastien Diaz. En plus de couvrir la vie culturelle d'ici, l'émission présente chaque semaine la confection de la une du journal, qui paraît d'ailleurs le lendemain de la diffusion, soit le jeudi. Pierre Paquet, président et éditeur de Communications Voir, parle de la nouvelle production de Trio Orange, propriété d'Urbacom.

Quel est le concept de l'émission?
L'idée était de présenter à la télé, avec toutes les restrictions et les rigueurs qui s'y imposent, un magazine culturel toujours d'actualité. On le voulait dans le même style que l'édition papier, mais sans être une adaptation. L'émission devait être une création de toutes pièces. Nous voulions garder un côté documentaire. Les chefs de section de Voir font d'ailleurs partie des collaborateurs. Représenter ainsi l'édition papier a été notre façon de rendre l'émission dynamique. À la télé, il faut raconter une histoire. Alors, nous avons décidé de raconter celle derrière la couverture des événements. Nous assistons à la création et au travail de l'hebdo. C'est la conception de l'événement par les yeux de ceux qui travaillent pour le journal.

L'émission peut-elle constituer une nouvelle occasion pour des annonceurs présents dans l'édition papier?
Nous ne vendons pas de la pub pour Télé-Québec, mais il y a toujours possibilité. Le Musée des beaux-arts de Montréal, qui annonce dans le journal, a d'ailleurs acheté de l'espace spécifiquement dans notre émission. Par contre, il n'existe pas de stratégie conjointe de vente de publicité.

Comment voyez-vous la viabilité de l'émission à long terme?
Nous croyons à l'évolution de la télévision vers le web. Il est clair que le CRTC devra changer ses règles de surveillance au cours des 10 prochaines années. De plus en plus de monde va écouter la télé sur le web. Nous avons été l'émission la plus regardée sur le site de Télé-Québec dans les deux jours ayant suivi la première diffusion. Notre produit est très approprié pour internet. Mais nous allons suivre l'évolution avec notre partenaire diffuseur. Depuis les débuts de Voir, il y a plus de 20 ans, nous nous adoptons aux fluctuations. À la télévision, nous nous ajusterons aussi aux nouvelles tendances.

comments powered by Disqus